IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

48 Pages V  < 1 2 3 4 5 > »   
add postStart new topic
[Anciens] Revue de presse, Seulement les articles de la presse, aucun commentaire
aleksandre08
posté 02/03/2009 19:45
Message #41


Membre habitué
**

Groupe : Members
Messages : 3,492
Inscrit : 12/01/2009
Lieu : Pau
Membre no 498
Tribune : Canapé



Citation
Hull/B.Mendy : « Paris sera champion »


Bernard Mendy (latéral droit français de Hull City)


Je suis super content pour Paris, j'y retourne de temps en temps voir tout le monde au Camp des Loges. Quand j'ai mal au dos, je vais voir les kinés aussi. Je serai toujours le bienvenu là-bas, comme m'a dit le coach. Makelele est là, Guillaume Hoarau explose, Peguy (Luyindula) fait une super saison malgré le peu de temps de jeu qu'il a. Tu ajoutes à ça l'expérience de Giuly, un Sylvain Armand redevenu conquérant, un Landreau qui est excellent, un Jérémy Clément qui s'éclate aujourd'hui après avoir eu un peu de mal au début. Il fallait que la sauce prenne, elle a bien pris et je suis persuadé que le PSG va être champion, c'est sûr. Il va y avoir un Lyon-Paris puis la venue de Marseille au Parc. Ils ont les qualités pour être champion cette année. Ça serait génial ! J'aurais bien aimé être champion avec Paris mais je n'en ai pas eu la possibilité. Avec Vahid Halilhodzic, nous avions pourtant réussi une énorme saison mais nous avions finalement terminé deuxième. L'équipe actuelle me fait penser à cette équipe-là mais en plus efficace car nous, nous gagnions beaucoup de matchs à l'arrache. Elle est supérieure à celle que nous avions quand nous avions terminé deuxième.


Foot365
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Serum
posté 04/03/2009 10:14
Message #42


Débutant
*

Groupe : Members
Messages : 610
Inscrit : 30/12/2008
Lieu : Tassin la Demi Lune
Membre no 64
Tribune : Canapé



Citation
Dans la peau de... BRUNO CHEYROU & FABRICE ABRIEL


Avant de s’affronter en Coupe de France, le Rennais et le Lorientais nous font partager leur quotidien.


Ils sont tous les deux originaires de la région parisienne. Ils se sont tous les deux installés en Bretagne il y a trois ans, pour les besoins de leur carrière professionnelle. Le Rennais Bruno Cheyrou et le Lorientais Fabrice Abriel lèvent le voile sur leur quotidien et mènent la vie dure aux clichés. Non, tous les footballeurs ne passent pas leur temps libre devant une console de jeux vidéo. À travers leur témoignage, on comprend aussi que Lorient et Rennes, qui s’affrontent ce soir,n’ont guère de points communs si ce n’est l’environnement paisible dans lequel les deux clubs bretons baignent.

[...]


LE CLUB Les joueurs du FC Lorient doivent composer avec un outil de travail indigne de la L 1. Ils s’entraînent sur un terrain synthétique dont les dimensions sont inférieures à celle d’un terrain de compétition. « Quand on essaye de pratiquer du jeu, ce qui est notre cas, la qualité des terrains est un élément essentiel, rappelle Abriel. Le week-end, on n’arrive pas à retranscrire ce qu’on fait à l’entraînement, on n’a pas de repères. » À Lorient, tout fonctionne à l’avenant. En phase de rafistolage, le stade du Moustoir n’incite guère à l’enthousiasme. Ses tribunes sont désuètes, sa pelouse a été dévorée par les vers. « Le club est en passe de rester une quatrième saison d’affilée en L 1. C’est historique. Pourtant, au niveau des installations ça ne bouge pas, ou très peu. Ça devient pesant » , souffle Abriel. Heureusement, il y a Christian Gourcuff. « C’est un privilège de travailler avec lui. Il a énormément de pouvoir mais il reste dans son rôle. Les conditions ne sont pas à sa hauteur. »


L’ENVIRONNEMENT À Lorient, Abriel ne ressent « que des ondes positives » . Mais il regrette « le manque d’engouement » autour du FCL, l’un des seuls clubs de L 1 à ne pas avoir d’associations de supporters très structurées.« On est bien mais ce n’est pas puissant, note-t-il. Depuis mon arrivée, le seul match où on a partagé une émotion avec le public, c’était contre Valenciennes (1-0, le 28 octobre 2006). On jouait à dix avec Lulu Le Pen dans le but. » L’ambiance est également très feutrée la semaine, autour des terrains d’entraînement. « Il y a une vingtaine de fidèles. Franchement, ça n’a rien à voir avec Paris. Ici, pas besoin de barrière. D’ailleurs, on connaît les gens. On se salue tous les jours. » Dans le monde du foot, Lorient a gagné le respect de ses adversaires. Mais sa notoriété reste encore très confidentielle. « Quand l’OM ou Lyon nous reçoivent, ils ne se disent plus qu’ils vont prendre les trois points tranquille. C’est une forme de respect. On a l’image d’une équipe agréable à voir jouer. Mais Canal + ne nous a jamais retransmis en direct un dimanche à 21 heures. »


SA VIE À LORIENT Abriel s’est installé avec sa compagne, qu’il a connue au lycée, et leurs deux enfants dans un petit bourg à une dizaine de kilomètres de Lorient. Cet équilibre est essentiel à ses yeux :« La réussite, c’est ta femme. C’est elle qui te booste, te remet à ta place. » Abriel entretient des relations de voisinage harmonieuses. Comme M. Tout le monde, Abriel pousse son caddie au supermarché ( « Qui le ferait, sinon ? »). Il ne se partage plus le ménage avec son épouse depuis quinze jours. «Nous venons de prendre une femme de ménage, dit-il. Mais tout ce que je peux faire, je le fais. » Notamment la peinture des murs ou la pose du parquet, chez lui, sous la direction de madame, décoratrice d’intérieur. La PlayStation n’a pas sa place dans le salon. « C’est une perte de temps, estime-t-il. Tu es seul et je n’aime pas ça. » Abriel est resté un vrai Parisien dans l’âme. Il s’intéresse à la mode, à la déco, aux voyages. Côté financier, c’est un épicurien qui se contrôle. « Un quart demon salaire part dans des investissements. Je possède une dizaine d’appartements. Je peux mettre le paquet quand je pars en vacances mais je ne fais jamais n’importe quoi. »


Citation
Ngog libère Liverpool, Arsenal gagne enfin


PRIVÉ DE FERNANDO Torres, blessé à une cheville, l’entraîneur de Liverpool, Rafael Benitez, avait décidé hier de titulariser David Ngog (19 ans) à la pointe de l’attaque. Le technicien espagnol n’a pas été déçu. Le Français venu du Paris-SG a été impliqué sur les deux buts du succès de Liverpool face à Sunderland (2-0), dans une rencontre où Djibril Cissé n’est entré qu’à l’heure de jeu. Ngog a tout d’abord ouvert le score,en reprenant du pied droitune remise de la tête de Steven Gerrard (52e). Il s’agit de son premier but en Championnat avec les Reds. Treize minutes plus tard, son retourné acrobatique était repoussé par Fulop dans les pieds de Benayoun, qui n’avait plus qu’à marquer. L’ancien Parisien a ensuite cédé sa place à Lucas Leiva (70e), sous les acclamations d’Anfield. De son côté, Chelsea a enchaîné, à Portsmouth (1-0), sa quatrième victoire de suite, toutes compétitions confondues, depuis le départ de l’entraîneur Luiz Felipe Scolari. C’est Didier Drogba qui a libéré les siens en fin de match (79e), inscrivant son deuxième but en trois rencontres. Titularisé, Florent Malouda a joué toute la rencontre sans vraiment s’illustrer. Liverpool et Chelsea reviennent à quatre points de Manchester United, qui se déplace ce soir à Newcastle. Enfin, Arsenal a mis fin à deux séries : les Gunners ont marqué en Championnat, après trois-cent-soixante- quatre minutes sans but, et ils ont enfin gagné (3-1), après cinq nuls consécutifs. Le tout grâce à un doublé de Bendtner (4e, 56e) et à un but de Kolo Touré (38e). C’était face à West Bromwich, la lanterne rouge et plus mauvaise défense (51 buts en 27 journées), mais ça fait toujours du bien. – B. C.


L'équipe du mercredi 04 mars 2009
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Hari
posté 04/03/2009 13:40
Message #43


freelance
***

Groupe : Equipe du site
Messages : 5,924
Inscrit : 28/12/2008
Membre no 21
Tribune : Non précisée



Citation
HULL CITY / BERNARD MENDY : « J’AURAIS PU RESTER À PARIS »


Bernard Mendy, un peu plus de six mois après votre arrivée à Hull, quel bilan collectif et personnel faites-vous ?

Collectivement, nous réalisons un bon parcours même si nous sommes un peu en difficulté en ce moment au niveau des résultats. De toute façon, même si nous avons fait un bon début de championnat, nous savions que nous allions jouer le maintien. Pour ce qui est de mon cas personnel, après un temps d’adaptation, ça se passe super bien puisque j’ai marqué trois buts et que je suis le meilleur passeur du club. Le coach est content de moi, moi aussi, même si je dois faire encore un peu plus et être davantage décisif dans certains matchs.

Est-ce l’effet de surprise qui vous a permis de réussir un si bon début de saison ?

Oui, car, en tant que promu, personne ne nous connaissait. Cet effet de surprise nous a permis d’accrocher Manchester et de battre notamment Arsenal et Tottenham. Mais aujourd’hui, ce n’est plus pareil car les équipes ont appris à nous connaître et c’est beaucoup plus difficile, d’autant que notre effectif manque d’expérience. C’est dur, mais nous allons tout faire pour nous accrocher et rester en Premier League. Nous sommes une équipe qui joue beaucoup mais, ces derniers temps, nous avons plus de mal à développer notre jeu.

Pourquoi votre entraîneur ne vous a-t-il pas fait confiance dès votre arrivée ?

Je n’avais pas fait la préparation avec eux, je m’étais préparé individuellement et ç’a beaucoup pesé. J’ai mis du temps avant d’être bien physiquement. Au départ, je jouais juste des bouts de match mais après, c’est parti. C’est la préparation qui m’a handicapé mais j’ai su prendre mon mal en patience et travailler de mon côté. A l’arrivée, cela n’a duré que six, sept matchs lors desquels j’entrais à chaque fois. Ensuite, j’ai joué et je ne suis plus sorti de l’équipe donc ce n’était pas frustrant car j’étais content que l’équipe tourne bien. C’est clair que je ne pouvais pas contribué vraiment aux bons résultats mais vu que je n’étais pas encore prêt physiquement, ça ne me dérangeait pas trop.

« Marseille, ça me paraissait compliqué »

Vous considérez-vous comme un cadre de cette équipe ?

Oui, car à la base je suis venu ici parce que le coach me connaissait et qu’il avait besoin de mon expérience. Après l’année que je venais de passer à Paris, c’était aussi un challenge pour moi de réussir à relever ce défi-là. Maintenant, cette dernière saison au PSG n’a pas été facile à oublier car Paris restera à jamais mon club de cœur. C’est le club qui m’a fait découvrir le haut niveau et goûter à la Ligue des Champions et à l’équipe de France. J’aurais pu rester à Paris d’ailleurs car les dirigeants m’avaient proposé un contrat. Mais les conditions ne me convenaient pas.

Pourquoi ?

Ils baissaient mon salaire et, même s’ils l’avaient ensuite un peu revu à la hausse en compensant avec des primes, ce n’était pas ce que je préférais. Par rapport au coach, ce n’était pas facile non plus car nous avions trouvé un accord mais il attendait la venue de certains joueurs. J’aurais pu prolonger à la fin d’autant que Ceara est tout seul au poste maintenant, mais j’ai préféré signer ailleurs. Et en me disant que j’avais contribué au maintien du club. J’aurais très bien pu quitter le bateau quand il était au plus mal, mais je ne l’ai pas fait. Je sais que Paris ne m’a pas remplacé mais ils arrivent à s’en sortir sans moi et je leur souhaite plein de bonnes choses.

Pourquoi aviez-vous choisi Hull alors que vous aviez des contacts beaucoup plus prestigieux ?

C’est vrai que j’avais pas mal de propositions de clubs italiens, espagnols et allemands. J’aurais pu aller à Marseille aussi, mais ça me paraissait compliqué vu mon attachement au PSG. Lyon ? Ça ne s’est pas fait car tous les dirigeants n’étaient pas d’accord. Et de toute façon, j’avais envie de retrouver la Premier League et je n’ai pas réfléchi longtemps car je connaissais bien le coach actuel (Ndlr : Sam Allardyce) pour avoir déjà été sous ses ordres à Bolton. Hull est un tremplin pour moi. Maintenant, si nous restons en Premier League, rien ne dit que je n’irai pas au bout de mes trois années de contrat. Ma carrière n’est pas terminée et je sais très bien ce que je vaux et d’où je viens. Après, je serai toujours critiqué mais j’ai pour ma conscience de savoir que j’ai toujours tout donné pour le PSG. Dans les bons comme les mauvais moments.

« Ma qualité de centre est efficace ici »

A voir vos stats, on dirait presque que vous êtes devenu un élément du secteur offensif. Est-ce votre entraîneur qui tient à ce que vous alliez autant de l’avant ?

Il joue avec mes qualités. A Paris, Paul Le Guen disait de moi que j’étais plus un milieu offensif qu’un latéral droit. Quand il faut dépanner au poste de latéral droit, je le fais, mais c’est vrai que le coach m’utilise avant tout dans un rôle de milieu excentré. Donc j’essaie d’apporter ma vitesse, mon jeu de tête et même ma qualité de centre. C’est vrai qu’elle n’était pas terrible en France, mais en Angleterre elle est plutôt efficace. Je suis peut-être plus relâché ici. Mais ça n’a rien à voir avec la ferveur populaire qui règne ici. J’ai toujours été un combattant. Contre Nice avec Paris, j’avais été sifflé toute la première mi-temps par le Parc, j’avais fait un bras d’honneur aux supporters et après, ils n’avaient pas arrêté de m’applaudir.

N’avez-vous pas envie de plus en plus d’abandonner un jour définitivement ce poste de latéral droit pour devenir un vrai ailier ?

Si, ça me donne envie. Mais pour le moment, je joue milieu droit et ça se passe bien. Mais ça dépend aussi des situations. Par exemple contre Liverpool, j’ai débuté milieu droit et comme notre latéral droit s’est blessé ensuite, j’ai joué toute la deuxième mi-temps arrière droit. Je me décrirais plutôt comme un mec polyvalent qui peut jouer dans tout le couloir que comme un véritable joueur offensif. De toute façon, j’ai toujours été polyvalent, même si j’ai beaucoup joué au poste d’arrière droit pendant mes années à Paris.

Etes-vous surpris de voir le PSG jouer les premiers rôles cette saison ?

Non, mais je suis super content pour eux. Makelele est là, Guillaume Hoarau explose, Peguy (Luyindula) fait une super saison malgré le peu de temps de jeu qu'il a. Tu ajoutes à ça l'expérience de Giuly, un Sylvain Armand redevenu conquérant, un Landreau excellent, un Jérémy Clément qui s'éclate aujourd'hui après avoir eu un peu de mal au début. Il fallait que la sauce prenne, elle a bien pris et je suis persuadé que le PSG va être champion, c'est sûr. J'aurais bien aimé être champion avec Paris mais je n'en ai pas eu la possibilité. Avec Vahid Halilhodzic, nous avions pourtant réussi une énorme saison mais nous avions finalement terminé deuxième. Mais l’équipe actuelle est supérieure à celle que nous avions quand nous avions terminé deuxième.

Aurélien CANOT


Football365
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Za£e
posté 06/03/2009 16:04
Message #44


Le roi du poulet
****

Groupe : Equipe du site
Messages : 10,117
Inscrit : 10/12/2008
Membre no 12
Tribune : Canapé



Citation
Interviews de Jimmy Algérino, responsable de la catégorie débutant à l'U.S Castanéenne (Midi-Pyrénées)






Le reste : http://www.spacefoot.com/castanet/us-casta...ndex,c3612.html
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Golazo
posté 07/03/2009 00:05
Message #45


Membre habitué
**

Groupe : Members
Messages : 2,735
Inscrit : 11/01/2009
Lieu : Toulon
Membre no 337
Tribune : Canapé



Citation
Mons : Le Spartak Moscou sur Ragued.

Hocine Ragued, le milieu de terrain du RAEC Mons (L1 belge), figurerait toujours dans les petits papiers du Spartak Moscou.

Selon le quotidien belge Le Soir, le Spartak Moscou serait toujours sur la piste du milieu international tunisien Hocine Ragued (26 ans, Mons). Sous contrat jusqu’en juin 2011, l’ancien Parisien devrait encore être supervisé face au Standard de Liège, vendredi soir.

Ces dernières semaines, Hocine Ragued - qui bénéficierait d’un bon de sortie pour l’été prochain- avait aussi eu des contacts avec le Chievo Vérone, Sivasspor, Bochum et Sochaux, mais sans succès.

R.L. (Rédaction Football365.fr)


--------------------
A triunfar en buena lid defendiendo tu color.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
NeiBaF
posté 07/03/2009 09:40
Message #46


NeyBaF*
***

Groupe : Equipe du site
Messages : 9,382
Inscrit : 17/01/2009
Lieu : Bandol
Membre no 582
Tribune : Viré du stade



Citation
« Je ne suis pas usé et j’ai soif d’aller plus haut »
FABRICE ABRIEL, milieu de Lorient


Formé au PSG avec Nicolas Anelka, Fabrice Abriel (29 ans) arrive à maturité et réalise la meilleure saison de sa carrière (6 buts, 4 passes décisives). En juin, le natif de Suresnes (Hauts-de-Seine) quittera Lorient pour un club plus huppé, peut-être Saint-Etienne.


Comme le PSG, Lorient est sorti de la Coupe de France mercredi. Comment abordez-vous ce match ?
Fabrice Abriel. On n’est pas dans une bonne spirale en Championnat et on a fait tourner en coupe pour garder de la fraîcheur. Face à Paris, il y a toujours beaucoup d’engouement et de ferveur, c’est le match idéal pour se relancer.

Etes-vous surpris par la saison du PSG ?
Pas du tout. Pour en avoir parlé avec certains joueurs parisiens l’année dernière, je savais qu’il manquait une hiérarchie au sein de ce groupe. Auparavant, avant de les affronter, on sentait qu’ils doutaient. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Nicolas Anelka estimait que vous étiez le plus doué de votre génération.

Diriez-vous que votre carrière n’a pas été à la hauteur de votre potentiel ?
Il me fallait sans doute plus de temps pour arriver à maturité. Et puis, je n’ai peut-être pas rencontré les bonnes personnes au bon moment. Je n’avais pas d’agent. Des clubs de L 1 avaient contacté le PSG pour leur demander de me prêter. On leur avait répondu que je ne voulais pas aller chez eux. Mais personne n’était venu m’en parler…

Ces procédés vous ont-ils déçu ?
Pas du tout ! Si ces clubs m’avaient vraiment voulu, ils m’auraient appelé directement.

Quitterez-vous Lorient ?
Oui, je suis sous contrat jusqu’en 2012, mais j’ai un accord avec mes dirigeants pour partir au mois de juin. J’avais des offres de l’étranger la saison dernière, mais Lorient demandait 8 M€. Cette saison, ce sera moins.

Peut-on envisager un retour au PSG ?
Tout est possible, mais il n’y a pas de contact. Je devrais rester en France. J’ai envie de vibrer. Pour moi, le meilleur est à venir, j’ai fait six saisons en L 2. Je ne suis pas usé et j’ai soif d’aller plus haut.

Etes-vous toujours en contact avec Nicolas Anleka ?
Bien sûr. Récemment, il m’a demandé où j’allais signer. Comme on ne parle jamais de foot ensemble, il voulait savoir.

Le Parisien
Go to the top of the page
 
+Quote Post
NeiBaF
posté 08/03/2009 14:41
Message #47


NeyBaF*
***

Groupe : Equipe du site
Messages : 9,382
Inscrit : 17/01/2009
Lieu : Bandol
Membre no 582
Tribune : Viré du stade



Citation
Le Portugal va honorer Pauleta

La Fédération portugaise de football a décidé de rendre hommage à l'ancien attaquant international Pauleta.


Avec 47 buts en 88 sélections, Pedro Miguel Pauleta a marqué l'histoire de la sélection portugaise. La FPF, la Fédération portugaise de football, a donc décidé d'honorer le désormais ex-attaquant du PSG, avec un hommage lors du prochain match qualificatif entre le Portugal et la Suède, le 28 mars prochain à l'Estádio do Dragão, le stade de Porto.

Sport24
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Panenka
posté 08/03/2009 20:57
Message #48


Dieu tout-puissant
******

Groupe : Members
Messages : 53,524
Inscrit : 30/12/2008
Membre no 60
Tribune : Canapé



Citation
Foot - L1 - Cana : «Les moyens d'être en tête»

Lorik Cana se dit fatigué, en ce lendemain de match, mais content. A titre personnel bien sûr. Le résultat de Marseille contre Valenciennes a été insuffisant (0-0). Mais lui peut rejouer à nouveau sans douleur après deux mois d'arrêt. Son inflammation au genou droit n'est plus qu'un lointain souvenir, il est prêt à assumer son rôle de leader pour la dernière ligne droite. «Je ressens de bonnes sensations à nouveau, la forme revient. J'ai d'ailleurs espoir que tout le monde revienne enfin à son meilleur niveau notamment Mamadou (Niang) ; c'est notre arme essentielle. Quand il est en forme, il peut faire pencher la balance de notre côté. Ce sera notre atout pour notre fin de saison.»

La petite forme des joueurs qui reviennent de blessure explique, selon lui, en partie les difficultés actuelles de l'équipe à domicile. Les failles dans l'animation offensive complètent l'analyse. Son discours offre un certain écho aux propos d'Antoine Kombouaré, samedi, évoquant un jeu stéréotypé et des faiblesses en défense centrale. «Le problème c'est que notre équipe est assez joueuse et va de l'avant ; du coup, elle laisse des espaces et des opportunités à l'adversaire mais je ne crois pas que nous allons recommencer une troisième fois de la sorte... Notre situation au classement n'est pas mauvaise mais on a laissé passer trop d'occasions de passer le cap. Si on veut prétendre jouer les premiers rôles, il faut trouver ce qui peut faire la différence à domicile.»

L'ancien Parisien a hâte d'être au Parc

Le compétiteur qu'il est n'a pas aimé ce nouveau nul concédé à domicile. Mais il a compris la bronca du public. « Je ne crois même pas qu'il nous en veuille mais tout simplement notre troisième place les rend exigeants et demandeurs. On est chahutés sur nos derniers résultats mais c'est normal. Il faut leur donner ce qu'ils veulent, ils seront là jusqu'à la fin.» Une victoire contre l'Ajax, jeudi, et plus encore contre Paris, remettrait les compteurs à zéro. Lui même ancien joueur du PSG et symbole d'un OM engagé, en connaît tout le prix. «Tout Marseille attend une victoire et encore plus cette année car l'enjeu sportif est redevenu très important, consent Cana. C'est un événement que j'ai hâte de jouer, d'autant que cela me fait toujours un énorme plaisir de me retrouver dans ce magnifique stade du Parc. Quand le Vélodrome sera couvert, il n'y aura pas mieux mais aujourd'hui le Parc des Princes est idéal pour jouer au foot.»

Disputer une place de deuxième au PSG, cela peut valoir de belles émotions. «Le PSG n'a pas fait grand bruit au début mais ça a pris forme au fil du temps. Ils ont gagné plus de matches que Lyon, c'est tout dire. Les joueurs ont réussi à stabiliser le club, la mayonnaise a pris, ils ont retrouvé la confiance et peuvent aller de l'avant. Ce n'est pas une surprise de les voir là.» Mais cela ne l'empêche pas d'avoir confiance dans le potentiel de son équipe, forte de ses quatorze mois d'invincibilité à l'extérieur en dehors de la défaite concédée à Sochaux (0-1). «On a les moyens de figurer en tête du Championnat.» L'OM aussi fort à domicile qu'à l'extérieur serait irrésistible... - H. F. à Marseille


www.lequipe.fr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
aleksandre08
posté 08/03/2009 22:41
Message #49


Membre habitué
**

Groupe : Members
Messages : 3,492
Inscrit : 12/01/2009
Lieu : Pau
Membre no 498
Tribune : Canapé



Citation
«Je crois au PSG»

Invité prestigieux du salon Galaxy Foot, Raï a profité de sa venue à Paris pour évoquer avec Sport24.com son association, Gol de Letra, son actualité et le Paris SG, dont il reste un fervent supporter.

Raï, qu’est-ce qui vous à amener à faire une petite visite sur le salon Galaxy Foot ?
Raï : Des amis tout d’abord. Je connais certains des organisateurs de longue date et ils ont beaucoup aidé l’association que j’ai collaborée à fonder, Gol de Letra. Et puis justement, je suis venu aussi pour en parler et la présenter à ceux qui ne la connaitraient pas. Enfin, je trouve le concept très sympa et cela me faisait plaisir de venir faire un tour ici.

Parlez-nous de votre association : depuis quand existe-t-elle ? Quel est son but ?

Raï : Gol de Letra existe maintenant depuis 10 ans. On possède deux centres, l’un à Rio et l’autre à Sao Paulo. Notre objectif est simple : favoriser les échanges culturels entre de jeunes Brésiliens défavorisés et leurs correspondants français. Il faut savoir en effet qu’au Brésil, près de deux millions de jeunes de moins de 25 ans sont analphabètes. Nous nous efforçons donc de leur ouvrir une porte vers la culture. Et depuis 2001, nous avons le soutien de l’UNESCO. Maintenant, nous aimerions ouvrir d’autres antennes au Brésil.

Qu’espérez-vous dans ce cadre de Galaxy Foot ?

Raï : De trouver de nouveaux partenaires, de faire des connaissances qui pourraient, dans un avenir plus ou moins proche, nous aider. J’aimerais bien que l’on multiplie les partenariats comme celui avec l’association Sport dans la ville, basée à Lyon et avec qui nous collaborons depuis quatre ans. Six enfants de Gol de Letra se rendent ainsi en France tandis que six autres effectuent le voyage inverse. Et à chaque fois, tous sont ravis d’avoir découvert une autre culture. C’est très enrichissant pour les deux côtés. Je profite aussi de ce Galaxy Foot pour promouvoir le Trophée Gol de Letra qui se déroulera le 28 mars prochain à Levallois. Il s’agit d’un tournoi d’entreprises dont le vainqueur affrontera une équipe formée de Leonardo, de moi et d’autres grands joueurs. Tous les bénéfices de cet évènement vont en faveur de l’association.

En dehors de votre action caritative, avez-vous encore le temps d’avoir des activités dans le football ?

Raï : Pas vraiment (sourire). J’ai une société qui marche bien, qui gère mon image notamment ainsi que des loges dans certains stades. Mais je suis aujourd’hui devenu totalement un homme d’affaires (sourire).

Vous gardez quand même un œil sur les résultats du Paris SG ?

Raï : Bien sûr. J’ai toujours des liens forts avec ce club et je suis très heureux de voir leurs bons résultats cette saison. Je reste à jamais un supporter du PSG.

Pensez-vous que les Parisiens puissent se qualifier pour la Ligue des Champions ?

Raï : Oui, sans conteste. Ils ont le talent et le mental pour cela.

Il y a quelques années de cela, on parlait de vous pour intégrer le staff du club. Est-ce toujours une possibilité dans l’avenir pour vous ?
Raï : Non. A un moment, j’aurais pu effectivement être tenté mais aujourd’hui, j’ai plein de projets au Brésil auxquels je veux me consacrer pleinement.


Sport24
Go to the top of the page
 
+Quote Post
D'Alessandro
posté 10/03/2009 11:35
Message #50


Millonario
******

Groupe : Modérateurs
Messages : 38,280
Inscrit : 28/11/2008
Membre no 9
Tribune : Viré du stade



Citation
«J'ai trouvé mon bonheur»
Didier Digard, ex-joueur du PSG

En week-end à Marseille chez son grand ami Steve Mandanda, Didier Digard s'est livré sans filet au 10 Sport pour nous raconter son quotidien depuis qu'il a quitté Paris l'été dernier.
Pour commencer, comment va votre cuisse ?
Elle me fait toujours souffrir. J'ai une rupture du quadriceps de deux fois dix centimètres, c'est l'équivalent d'une déchirure. J'ai aussi une rupture partielle des ligaments internes du genou droit... Contre Wigan (21 février), un joueur est arrivé lancé sur moi alors que j'avais la jambe bien plantée dans le sol. J'ai eu très mal.

Votre saison est-elle finie ?
Oui. Si je reprends avant, ce sera juste l'entraînement. Je ne veux surtout pas refaire les mêmes erreurs qu'avec Paris…

C'est-à-dire ?
La saison dernière, j'avais repris trop vite, résultat, j'ai rechuté, je n'ai presque pas joué de la saison. Je n'incrimine pas les médecins du club car j'ai ma part de responsabilité. Je voulais absolument rejouer pour aider le club. Ici à Boro, les dirigeants me laissent carte blanche pour ma rééducation. Ils m'ont laissé choisir mon kiné, je me soigne à Clairefontaine. Je n'ai pas la pression que j'ai pu ressentir au PSG.

Racontez-nous votre adaptation à la Premier League.
Je ne pouvais rêver mieux. Quand j'ai signé à Boro, cela faisait six mois que je n'avais pas joué. Mais le club m'a tranquillement laissé le temps de me réadapter à la compétition. Au bout de quelques matches, j'ai intégré le onze titulaire et je n'en suis plus ressorti. Niveau jeu, je me sens très épanoui. La Premier League me correspond vraiment. Je me reconnais tellement dans ce championnat que je ne me vois plus évoluer ailleurs.

« Le Guen voulait que je reste au PSG »

Quel est l'adversaire qui vous a le plus impressionné ?
Steven Gerrard, qui est le joueur que j'admire le plus. A l'aller à Anfield, il ne fait pas un super match mais il nous met le but du 2-1 à la 93e minute avec une lucarne du milieu de terrain, la classe. Je ne le connais pas personnellement mais Stewart Downing, qui le côtoie en sélection, m'a dit que c'est un mec super. Il m'a dit aussi que son maillot m'attendait à Middlesbrough quand j'aurai fini de me soigner en France.

Quel regard portez-vous sur la saison du PSG ?
Je suis content même si mon meilleur pote (Steve Mandanda) joue à l'OM… Je ne regrette pas d'être parti. C'est moi qui ai voulu partir. Contrairement à ce qui a pu être dit, le club n'a pas cherché absolument à me vendre pour récupérer de l'argent. Paul Le Guen voulait même que je reste mais il voulait travailler avec des gens qui ont la tête au club. Ce n'est pas forcément mon cas. Au final, les deux parties s'y retrouvent puisque Paris a pu recruter des joueurs et que cela fonctionne.

Vous auriez tout de même pu évoluer aux côtés de Claude Makelele.

La seule chose que je regrette, c'est ça…. Mais je suis bien plus heureux ici. Je le répète, ce championnat me correspond vraiment. J'aime bien la mentalité, la hargne, les duels, la vie, tout ! Ce que j'apprécie par exemple, c'est d'arriver une heure avant le match, de garer ma voiture sur le parking au milieu des supporters. J'ai ma maison et je suis toujours aussi casanier. Je reste chez moi tranquille, il y a toujours de la famille, des potes. J'ai la télévision française qui est souvent branchée.

Que vous inspirent les performances de Guillaume Hoarau, votre ex-coéquipier au HAC ?
Que du bien même si, honnêtement, je ne pensais pas que Paris soit le bon choix pour lui à la base. Je le voyais plus à Monaco, par rapport à sa personnalité.

http://football.le10sport.com/foot-anglais...onheur_168643_a
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Pistache
posté 12/03/2009 19:36
Message #51


Membre habitué
**

Groupe : Rédacteurs
Messages : 2,674
Inscrit : 11/01/2009
Lieu : Illinois
Membre no 306
Tribune : Canapé



Citation
Du ménage prévu cet été au Real

Pas moins de huit joueurs devraient être remerciés par le Real Madrid à la fin de la saison. Faubert, Drenthe, Cannavaro, Dudek, Heinze, Salgado, Van Der Vaart et Saviola sont concernés.

L'élimination en huitième de finale de la Ligue des Champions par Liverpool (0-1; 0-4) devrait avoir de lourdes conséquences sur certains joueurs du Real Madrid. A l'issue de la saison, Faubert, Drenthe, Cannavaro, Dudek, Heinze, Salgado, Van Der Vaart et Saviola quitteraient les Merengues d'après le quotidien espagnol Sport. De même, si Juande Ramos n'arrive pas à remporter la Liga, il ne sera pas conservé non plus.

Carlo Ancelotti, poussé par Zinédine Zidane, pourrait le remplacer. La condition : Que Florentino Perez redevienne président du club, toujours selon le journal.


Source : Sport 24 (qui cite un journal espagnol : Sport)


--------------------
Easy vainqueur du tirage Whisky
Go to the top of the page
 
+Quote Post
NeiBaF
posté 14/03/2009 09:30
Message #52


NeyBaF*
***

Groupe : Equipe du site
Messages : 9,382
Inscrit : 17/01/2009
Lieu : Bandol
Membre no 582
Tribune : Viré du stade



Citation
Lorik Cana : « Je me voyais capitaine du PSG »

L’ancien Parisien Lorik Cana se confie à la veille de PSG - OM. Le capitaine olympien assure que son équipe est la mieux armée pour concurrencer Lyon.


Au café de France, sur le port de Cassis, Lorik Cana a ses habitudes. Casquette sur la tête et lunettes de soleil, l’ancien milieu de terrain parisien se livre avant le clasico PSG - Marseille, demain. Il revient sur sa blessure et sur son rôle de leader au sein de l’équipe olympienne.

Vous allez disputer un match capital demain dans la course au titre. Qui est votre favori ?
Lyon. Après, il y a trois équipes qui seront à la lutte pour viser cette place : Marseille, Paris et Bordeaux. Il reste onze matchs, c’est beaucoup.

Marseille est irrégulier cette saison. Vous sentez-vous, malgré tout, capable d’être champion ?
Avec nous, ça passe ou ça casse. On a des fulgurances, mais on peut montrer pas mal de carences. Malgré cela, on est proches de la tête. J’ai de l’espoir pour le sprint final car on est enfin tous ensemble. Nos blessés et nos leaders sont revenus. On est les mieux armés pour embêter Lyon.

Vous avez été absent deux mois pour une inflammation d’un genou. C’était votre première longue blessure…
J’ai payé pour avoir trop joué. Depuis six saisons, j’ai enchaîné presque tous les matchs (championnat, sélection et coupes) sans m’arrêter. J’ai parfois forcé. Je voulais tellement apporter que je n’ai pas su dire non. Ça a commencé au PSG. Mais aujourd’hui, j’ai retrouvé de bonnes sensations, même si c’est un peu plus dur de récupérer.

Vous dites veiller à ce que les choses aillent bien dans le groupe marseillais. Comment avez-vous géré le cas Ben Arfa ?
Je m’entends bien avec lui, on discute souvent. Dans un groupe, chacun est plus intéressé par sa performance individuelle et ce qu’il gagne. Mais l’individu doit comprendre qu’il ne réussira pas sans le groupe. C’est ce que j’ai expliqué à Hatem. Il peut m’apporter beaucoup, mais, en ne faisant pas ce qu’il faut, il me pénalise aussi. Il peut m’aider à gagner et vice-versa.

Avez-vous toujours eu la fibre d’un leader ?
J’étais déjà comme ça en équipe de jeunes à Paris. Je me voyais capitaine du PSG. Je savais qu’à Marseille je prendrais un jour le leadership. Au fil du temps, j’ai appris à mieux connaître l’OM et ses salariés. J’incarne la confiance du club et des joueurs. Cela s’est fait sans forcer.

Mais serez-vous encore à l’OM la saison prochaine ?
Je suis sous contrat jusqu’en 2012. Je n’appréhende pas ce moment, ça dépendra des propositions. Je ne ferai pas toute ma carrière à Marseille car je veux découvrir l’étranger, l’Angleterre ou l’Allemagne. J’aurai 26 ans en juillet, donc je ne suis pas pressé non plus. Un départ n’est pas impératif. Ici, je suis chez moi. J’ai vécu de belles saisons à l’OM, mais il me manque un titre.

Le Parisien
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Biz Markie
posté 18/03/2009 11:56
Message #53


"I'm the one who knocks!!!"
****

Groupe : Members
Messages : 12,301
Inscrit : 29/12/2008
Lieu : Nantes
Membre no 35
Tribune : Canapé



Citation
Foot - L1 - PSG - Prison avec sursis pour Llacer
Selon des informations publiées par Le Parisien mercredi, Francis Llacer, qui comparaissait mardi devant le tribunal correctionnel de Versailles, est accusé d'avoir exécuté des faux documents (2001-2002) pour bénéficier d'avances sur salaire. Une peine de dix mois de prison avec sursis et 1 000 euros d'amende ont été requis par le procureur contre l'ancien défenseur du Paris-SG.

Formé au club parisien, Llacer, endetté de près de 240 000 euros, aurait envoyé de faux fax qui lui permettait de recevoir des avances sur salaire d'environ 60 000 euros. Mais les créanciers se retournent contre le club et le PSG porte alors plainte contre le joueur. L'ancien joueur du club de la capitale a avoué avoir réalisé ces faux mais, selon lui, sur les conseils du directeur général du club: «Il me devait ces avances, assure Llacer. Lorsque j'ai accepté de revenir jouer à Paris, j'ai été baladé. Ils m'ont promis le même salaire qu'à Montpellier et finalement, ils ne m'ont donné que la moitié. Le directeur connaissait ma situation, c'est lui qui m'a dit de faire ces faux pour justifier ses avances alors qu'il devait face à un audit financier commandé par Canal +. Après cette histoire je n'ai plus jamais joué au football. Je suis en instance de divorce et j'ai perdu les liens affectifs avec le PSG.» Le délibéré est prévu le 31 mars.

lequipe.fr


--------------------
Peut-être que ce sont les Français qui sont tristes avec leur triple A comme Amorphe, Apathique et Atonique.

Être parisien ce n'est pas naitre à Paris, c'est y renaitre, ce n'est pas y être, c'est en être
(Sacha Guitry)
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Panenka
posté 30/03/2009 19:50
Message #54


Dieu tout-puissant
******

Groupe : Members
Messages : 53,524
Inscrit : 30/12/2008
Membre no 60
Tribune : Canapé



Citation
Foot - L1 - Sochaux - Dalmat en garde à vue

Stéphane Dalmat, le capitaine sochalien, est en garde à vue depuis ce matin dans les locaux du commissariat de police du VIIIe arrondissement de Paris. Il a été interpellé près de l'avenue des Champs-Elysées à la sortie d'une boîte de nuit vers 5h00 du matin après avoir semble-t-il frappé un des policiers qui étaient intervenus pour mettre fin à un différend entre le joueur et sa femme. D'autres personnes accompagnaient le couple dans la capitale.

Contacté, le club sochalien à fait savoir qu'il n'avait pas eu d'informations précises sur la nature de l'incident. «Il nous a été confirmé qu'il était en garde à vue, mais nous attendons d'en savoir plus», a expliqué Emmanuel Desplats, le directeur administratif du FCSM. «Nous communiquerons prochainement à ce sujet», a précisé le dirigeant sochalien. Alexandre Kristic, l'agent de Stéphane Dalmat, s'est entretenu avec l'épouse du joueur. «Je n'ai pas vraiment la même version que celle donné par le site Internet qui a donné l'information, mais là aussi, j'attends d'en savoir plus», a expliqué Kristic. - A.B.


www.lequipe.fr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Golazo
posté 02/04/2009 22:31
Message #55


Membre habitué
**

Groupe : Members
Messages : 2,735
Inscrit : 11/01/2009
Lieu : Toulon
Membre no 337
Tribune : Canapé



Citation
Letizi : « Un sentiment particulier »

Avant match - jeudi 02 avril 2009 à 17:00

Après avoir joué six saisons au PSG, Lionel Letizi s’apprête à retrouver la pelouse du Parc des Princes ce dimanche à 17h00 avec l’OGC Nice.

Le gardien Niçois va retrouver ce dimanche le Parc des Princes et son ambiance si spéciale. « C’est toujours un sentiment particulier de revenir au Parc des Princes. J’ai quitté le PSG, il y a maintenant 3 ans et même si j’ai tourné la page, je ne peux pas oublier les six années passées dans la Capitale. Je suis impatient d’y retourner car l’ambiance y est toujours très bonne. »

L’ancien Rouge et Bleu est également revenu sur la saison du PSG « Je suis content de revoir le PSG en haut de l’affiche. C’est toujours mieux d’entendre parler en bien des Rouge et Bleu. Le PSG est encore en course en Coupe UEFA et en championnat. Ils ont également démontré de très bonnes qualités et c’est vraiment bien pour le club et ses supporters après les saisons difficiles qu’ils ont connu.» Habitué du Parc, le dernier rempart des Aiglons s’attend à une rencontre difficile pour les siens. « Ce n’est jamais évident de jouer au Parc des Princes. Le PSG reste sur deux défaites en championnat ce qui rendra notre tache encore plus difficile car ils ont besoin de la victoire pour rester dans le bon wagon. En plus, cette saison à domicile le PSG est très solide. »

PSG.fr


--------------------
A triunfar en buena lid defendiendo tu color.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
foyan
posté 03/04/2009 10:21
Message #56


L'Homme Beau
*****

Groupe : Adhérents CulturePSG
Messages : 23,343
Inscrit : 30/12/2008
Lieu : Paris
Membre no 55
Tribune : Non précisée



Citation
Foot - ARG - Gallardo, l'agression de trop

Il a eu «la peur de sa vie». Marcelo Gallardo a été agressé le week-end dernier à Buenos Aires alors qu'il se trouvait à son domicile avec femme et enfants. Plus que les 5000 euros de perdus et quelques objets de valeurs, c'est surtout psychologiquement que le coup est rude. L'Equipe rapporte que l'actuel numéro dix de River Plate a tout de même effectué son retour à l'entraînement mais reste sérieusement marqué : «C'était terrible. Je n'écarte pas l'idée de quitter l'Argentine dans les prochaines semaines.»

lequipe.fr
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Golazo
posté 03/04/2009 14:41
Message #57


Membre habitué
**

Groupe : Members
Messages : 2,735
Inscrit : 11/01/2009
Lieu : Toulon
Membre no 337
Tribune : Canapé



Citation
Liverpool : N’Gog veut rester
Rédaction 365 - vendredi 03 avril 2009 - 10h12

L’attaquant international Espoirs français David N’Gog a émis le souhait de rester à Liverpool la saison prochaine.

Interrogé sur www.setanta.com, David N’Gog (19 ans), l’attaquant de Liverpool, a indiqué vouloir rester à Liverpool la saison prochaine. Sous contrat jusqu’en juin 2012, l’international Espoirs Français intéresserait plusieurs autres formations de Premier League, dont Fulham, mais un départ ne serait pas à l’ordre du jour. Et ceci malgré la concurrence de Fernando Torres, Ryan Babel et Dirk Kuyt.

R.L. (Rédaction Football365.fr)


--------------------
A triunfar en buena lid defendiendo tu color.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Za£e
posté 06/04/2009 15:27
Message #58


Le roi du poulet
****

Groupe : Equipe du site
Messages : 10,117
Inscrit : 10/12/2008
Membre no 12
Tribune : Canapé



Citation
Interview de Youri Djorkaeff au RTL Futsal de Bercy.



Il parle un peu du foot amateur et notamment de son rôle de dirigeant à l'UGA Decines.

source : www.Spacefoot.com
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Guest_Rodriguez_supprimé
posté 07/04/2009 11:15
Message #59





Guests






Citation
L'Oignon pique encore

07/04/2009 | Mise à jour : 11:47 | Ajouter à ma sélection




Laissé pour compte au PSG, Cristian Rodriguez renaît au Portugal. Après un passage au Benfica, l'Uruguyen fait désormais partie des cadres du FC Porto avec lequel il s'apprête à disputer un quart de finale de Ligue des Champions contre Manchester United.


On a retrouvé Cristian Rodriguez. Si, si, rappelez-vous. Cet Uruguayen fougueux à la crinière dans le vent qui avait arpenté par intermittence les pelouses de Ligue 1 pendant deux ans sous les couleurs du Paris Saint-Germain. Libéré en août 2007 en même temps que son compatriote Carlos Bueno, «l'Oignon», comme il est surnommé dans son pays en raison de sa propension à faire pleurer les défenses, fait aujourd'hui les beaux jours du FC Porto. Et à l'heure où le PSG s'apprête à jouer un quart de finale de l'UEFA, jeudi contre le Dynamo Kiev, lui, sera en lice dès mardi pour un quart de finale aussi, mais dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, la sacro-sainte Ligue des Champions. Car le gamin de Montevideo en a parcouru du chemin depuis son départ de la capitale.

Rapidement adopté
Une saison à Benfica d'abord, qui lui a permis de retrouver un véritable capital confiance après des mois passés à cirer les bancs du championnat de France. Buteur à six reprises en vingt-quatre apparitions, il devient ainsi rapidement l'un des chouchous de l'Estadio de Luz. Mais l'idylle ne dure qu'un temps et l'été dernier, faute d'accord entre ses représentants et les dirigeants benfiquistes, il part monnayer ses talents du côté de l'ennemi juré de Porto pour une somme évaluée à 7 millions d'euros. Signe de son nouveau statut, l'ancien paria du Camp des Loges devient à cette occasion le deuxième joueur le mieux payé de Superliga selon une enquête publiée par Football Finance.

Deuxième joueur le mieux payé au Portugal
Avec un salaire mensuel de 135 000 euros, soit autant son coéquipier argentin, Lucho Gonzalez, il peut désormais s'enorgueillir de faire partie du gotha. Seulement devancé par l'attaquant hondurien du Benfica, David Suazo, prêté par l'Inter Milan (150 000 euros par mois), Rodriguez ne tarde pas, là encore, à justifier les espoirs placés en lui. Car l'ancien joueur de Peñarol a pour mission de faire oublier le fantasque Ricardo Quaresma, parti à l'Inter Milan. Titulaire indiscutable sur le côté gauche, il compile aujourd'hui six buts en championnat et plusieurs passes décisives. Des statistiques qui en font ni plus ni moins que l'un des tous meilleurs joueurs de Superliga. En Ligue des Champions, où il n'a encore jamais marqué en 19 matches disputés (6 avec le PSG, 5 avec Benfica et 8 cette saison avec Porto), l'éclosion se fait pour le moment plus discrète. Et si jamais c'était contre le grand Manchester qu'il se réveillait ?


Le Figaro.fr

(Le journaliste qui sort 6 matchs de LDC avec Paris popcorn.gif )
Go to the top of the page
 
+Quote Post
11G
posté 09/04/2009 09:57
Message #60


Joga bonito
****

Groupe : Members
Messages : 10,385
Inscrit : 23/01/2009
Lieu : Paris
Membre no 687
Tribune : Non précisée



Citation
Sarkozy épingle Cayzac


Alain Cayzac a reçu, mercredi après-midi, la Légion d’honneur des mains de Nicolas Sarkozy, en présence notamment de Sébastien Bazin, président du PSG, et Gérard Houllier, le directeur technique national. « Vous avez fait beaucoup pour le PSG, avec passion, humanité et élégance », a notamment souligné le chef de l’Etat.

« C’est impressionnant et émouvant, nous a confié Alain Cayzac. Le président a été extrêmement chaleureux, alors qu’il sait que je ne suis pas l’un de ses électeurs. »


Le Parisien
Go to the top of the page
 
+Quote Post

48 Pages V  < 1 2 3 4 5 > » 
add postStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : 20/11/2019 05:44