IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

1018 Pages V  « < 1016 1017 1018  
add postStart new topic
[Sport] Tennis, Le topic des gros chibres
Alain Miamdelin
posté 16/10/2018 19:23
Message #20341


Pilier du forum
****

Groupe : Adhérents CulturePSG
Messages : 13,815
Inscrit : 23/06/2011
Membre no 7,961
Tribune : Non précisée



Citation (Homer @ 16/10/2018 18:30) *
Ca se joue avec des balles de tennis, ca va, encore un sport ou Nikos B. ne perdra pas un oeil.


Elles sont dégonflées par rapport au tennis.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Johann Cruyff
posté 16/10/2018 21:41
Message #20342


Joel Muller FTW
*

Groupe : Members
Messages : 1,239
Inscrit : 04/01/2009
Lieu : Paris
Membre no 82
Tribune : Tribune Francis Borelli



Oui ce sont des balles de tennis mais moins gonflees.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Chadmild
posté 16/10/2018 22:45
Message #20343


Membre habitué
**

Groupe : Members
Messages : 2,959
Inscrit : 22/01/2010
Lieu : noir à la moutarde
Membre no 1,436
Tribune : Viré du stade



Citation (Homer @ 16/10/2018 18:30) *
Ca se joue avec des balles de tennis, ca va, encore un sport ou Nikos B. ne perdra pas un oeil.

Je croyais que le padel, c'était avec une planche et des pagaies whistle.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
yo_yo
posté 17/10/2018 12:42
Message #20344


Le médiateur
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 15,843
Inscrit : 12/01/2009
Membre no 538
Tribune : Boulogne rouge



Citation (Homer @ 16/10/2018 18:30) *
Ca se joue avec des balles de tennis, ca va, encore un sport ou Nikos B. ne perdra pas un oeil.

C'est un coup de raquette qu'il s'est mangé.


--------------------
La modération apprécie et récompense la lèche.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
ramutcho
posté 18/10/2018 16:05
Message #20345


Membre accro
***

Groupe : Members
Messages : 7,629
Inscrit : 22/01/2009
Membre no 681
Tribune : Non précisée



Citation (Johann Cruyff @ 16/10/2018 17:12) *
Dans mon club de tennis ils viennent d'installer un cours de padel. C'est vraiment pas mal comme sport, un mix entre le tennis et le squash et ca reste un sport qui se joue en exterieur.
J'ai regarde un peu et le sport est ultra developpe en Espagne, c'est meme le deuxieme sport derriere le football et devant le tennis !


+1 c'est vraiment sympa d'y jouer entre potes. A tester pour ceux qui ne connaissent pas.
Ca reste un sport de raquettes mais, niveau sensation et technique, vu qu'il n'y a pas de cordage, on reste loin du tennis et surtout du squash.


Go to the top of the page
 
+Quote Post
NumeroStar
posté Hier, 16:59
Message #20346


Membre accro
***

Groupe : Members
Messages : 5,727
Inscrit : 18/01/2009
Membre no 595
Tribune : Viré du stade



À LA MODE FEDERER

La star du tennis, en lice au Masters, a surpris son monde en juillet dernier en s'associant à Uniqlo, le géant nippon du prêt-à-porter. Son business n'en finit pas de fructifier.

« Tadashi Yanai est un brin mégalo. Il avait perdu la face en perdant Novak Djokovic. Avec Roger Federer il est revenu en jeu.» Les propos d'un ancien salarié du groupe japonais Fast Retailing, maison mère d’Uniqlo (abréviation de Unique Clothing Warehouse), qui souhaite garder l'anonymat, étaient clairs l'été dernier. Et depuis ils n'ont pas été démentis. Le Masters 1000 de Paris, il y a quinze jours, avec une joute mémorable entre les deux joueurs, en demi-finale du tournoi, en a apporté une nouvelle preuve. Recruté en 2012 par Uniqlo pour cinq ans et un chèque de 35 millions d'euros selon les estimations, Djoko avait décidé en 2017 de se ranger sous la bannière Lacoste. Alors M. Yanai, la plus grande fortune du Japon (19 Mds€ selon le classement de Bloomberg), n’a pas mégoté sur les moyens pour enrôler Roger Federer, la superstar du tennis. Le contrat est en effet estimé à 300 millions de dollars alloués au Suisse sur dix ans. Là où Nike ne lui donnait ces dernières années « que » 10 millions annuels. Leur histoire commune existait pourtant depuis vingt-quatre ans…

“Uniqlo avait besoin de célébrités mondiales au style élégant et simple. Le joueur incarne ce côté chic, élégant ,, UN ANCIEN SALARIÉ DU GROUPE JAPONAIS FAST RETAILING, MAISON MÈRE D’UNIQLO

À Wimbledon, en juillet dernier, juste après la révélation de son nouveau deal, Roger Federer avait laissé entendre devant la presse qu’il souhaitait prolonger son contrat avec Nike (arrivé à terme en mars), avant de renoncer face au manque d’intérêt de la marque américaine. Depuis, le Suisse a confirmé que la virgule ne lui proposait rien pour son après-carrière, contrairement à la marque japonaise. Cette issue a d'ailleurs eu des conséquences puisque le jour de l'officialisation l’action Nike a dévissé de 3 % à Wall Street, tandis que celle de Fast Retailing voyait son cours augmenter de 1,9 % à la Bourse de Tokyo. «Cela montre la place du sponsoring dans la valorisation immatérielle des marques, indiquait alors Stéphane Guerry, président de Havas Sports & Entertainment. La fin du contrat n'a pas été très bien gérée et cela a créé un choc. » Le montant déboursé par le groupe de prêt-à-porter japonais pouvait cependant paraître assez incroyable pour un sportif qui, même s'il scotche encore tout le monde ces dernières semaines, est proche de la retraite après avoir fêté en août dernier ses trentesept ans. « C’est une appréciation purement psychologique, reprend l'ancien salarié. Il faut avoir en tête que les volumes de produits vendus par Uniqlo sont inimaginables pour les Européens. Avec un nom comme Federer, les dirigeants peuvent réaliser entre deux cents et trois cents millions d'euros de ventes. La marque a une telle puissance de feu…»

Elle est née en 1984 à Hiroshima,au sud du Japon, créée par Tadashi Yanai, fils d’un modeste propriétaire d’une boutique de costumes. Il s’est inspiré des modèles américain Gap et britannique Next pour construire un géant de l’habillement connu pour ses coupes minimalistes et ses matières innovantes (vestes polaires légères, doudounes aériennes), tout en restant accessible. Devenu en moins de vingt ans numéro trois mondial de l’habillement, derrière les multinationales Inditex (Zara) et H&M, Uniqlo est le vaisseau amiral d'un groupe riche de 1 920 boutiques dans 118 pays dont 25 en France. Et son ambition est claire : être numéro un en 2020.

“Federer ressemble au gendre idéal, sa personnalité n’est pas clivante et elle correspond bien à la clientèle Uniqlo, familiale et plutôt CSP + ,, VIRGILE CAILLET, DÉLÉGUÉ GÉNÉRAL DE L’UNION SPORT & CYCLE

Un objectif que Roger Federer, indirectement, doit aider à atteindre. Son polo (vendu 39,90 € en boutique), le seul équipement proposé à la vente actuellement en France, a été conçu par le célèbre styliste Christophe Lemaire, avec qui la marque travaille depuis 2016 dans l’atelier parisien du Marais. S'en est-il vendu beaucoup ces derniers temps ? Mystère. L'équipementier ne donne aucun chiffre sur les ventes de ses collections. Mais sûr qu'il a dû être enchanté de l'enthousiasme déclenché par la présence du Suisse l'autre semaine à Paris, remplissant les tribunes de l'AccorHotels Arena à la moindre de ses apparitions. « Federer ressemble au gendre idéal, sa personnalité n’est pas clivante et elle correspond bien à la clientèle Uniqlo, familiale et plutôt CSP +. La marque veut s’afficher comme une marque sportswear et générer du trafic dans ses magasins. Elle peut espérer élever le niveau de son panier moyen avec une telle icône », explique Virgile Caillet, délégué général de l’Union Sport & Cycle. La société mise en effet sur sa notoriété pour booster plus généralement les ventes de vêtements lifestyle. « Uniqlo avait besoin de célébrités mondiales au style élégant et simple. Le joueur incarne ce côté chic, élégant », ajoute l'ancien employé du groupe. Et le joueur aux vingt titres de Grand Chelem contribuera aussi aux actions RSE (responsabilité sociale et environnementale) d'une entreprise très engagée en la matière.

Néanmoins, Roger Federer a gardé un lien indirect avec Nike : ses chaussures, puisque Uniqlo n'en fabrique pas. En revanche, qu'en est-il de la ligne RF (polos, shorts, pantalons, casquettes) dont le logo a été créé en 2010 par l'équipementier américain, en collaboration avec le joueur ? Les droits appartiennent à la société, mais le joueur espère toujours les récupérer et en faire usage chez son nouvel équipementier. « Ce logo me reviendra, déclarait-il dernièrement. Ce sont mes initiales. Elles m'appartiennent.» Les discussions continuent, discrètement comme de coutume.


--------------------
.
Go to the top of the page
 
+Quote Post

1018 Pages V  « < 1016 1017 1018
add postStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : 16/11/2018 12:40