IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

2061 Pages V  « < 2059 2060 2061  
add postStart new topic
Topic Actualités, Faits divers & débats interminables
Aphasie
posté 20/09/2021 21:36
Message #41201


Débutant
*

Groupe : Members
Messages : 1,889
Inscrit : 06/09/2017
Membre no 11,596
Tribune : Non précisée



Quelles potentielles conséquences pour nous ?

J'en appelle à Culture Éco'.


--------------------
- Qui est cet homme ? Et pourquoi son enthousiasme n'est-il pas puni ? -
Go to the top of the page
 
+Quote Post
guiclay
posté 20/09/2021 21:43
Message #41202


expat' crew
****

Groupe : Adhérents CulturePSG
Messages : 11,287
Inscrit : 07/02/2009
Lieu : 78
Membre no 770
Tribune : Non précisée



Citation (Aphasie @ 20/09/2021 22:36) *
Quelles potentielles conséquences pour nous ?

J'en appelle à Culture Éco'.




J'ai du mal à comprendre la taille des positions, mais tu vois qu'il y a un paquet de monde exposé.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
PetaiceJay
posté 21/09/2021 07:44
Message #41203


Membre accro
***

Groupe : Members
Messages : 5,860
Inscrit : 28/02/2010
Membre no 1,519
Tribune : Viré du stade



Citation (Bahal @ 20/09/2021 22:20) *
Si leur bulle immobilière pouvait leur peter à la gueule 388.jpg


Je n'y connais pas grand chose mais la dernière bulle immo qui a pété c'était la merde pour tous ph34r.gif


--------------------
"Quand un homme regarde trois matchs de football d'affilée, il devrait être déclaré légalement mort. "
Go to the top of the page
 
+Quote Post
VNR
posté 21/09/2021 07:56
Message #41204


Membre accro
***

Groupe : Members
Messages : 5,217
Inscrit : 23/12/2014
Membre no 9,990
Tribune : Non précisée



Citation (Aphasie @ 20/09/2021 21:36) *
Quelles potentielles conséquences pour nous ?

J'en appelle à Culture Éco'.


Je pense qu'il y aura des conséquences systémiques mais limitées à la Chine. Ça pique un peu pour certains investisseurs institutionnels occidentaux, rien d'incroyable.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Papa Crocodile
posté 21/09/2021 08:13
Message #41205


Étron addict
*****

Groupe : Adhérents CulturePSG
Messages : 20,078
Inscrit : 31/12/2008
Membre no 70
Tribune : Viré du stade



Citation (VNR @ 21/09/2021 08:56) *
Je pense qu'il y aura des conséquences systémiques mais limitées à la Chine. Ça pique un peu pour certains investisseurs institutionnels occidentaux, rien d'incroyable.


En France il y a natixis les bons coups mais à part c'est principalement des hedge fonds et quelques assureurs principalement américains qui ont des expositions en Asie pacifique
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Tonio
posté Hier, 04:38
Message #41206


Beati Pauperes Spiritu
******

Groupe : Members
Messages : 25,605
Inscrit : 01/05/2013
Lieu : 78
Membre no 9,271
Tribune : Viré du stade







--------------------
Des fois je me demande ce que tu mets dans ta gourde et te trouve violent mais en fait tu as la vision de Ronaldinho combinée à celle de Verratti.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Aphasie
posté Hier, 11:40
Message #41207


Débutant
*

Groupe : Members
Messages : 1,889
Inscrit : 06/09/2017
Membre no 11,596
Tribune : Non précisée



Tout ça pour ça :

Citation
Belfort : EDF ouvre les discussions pour le rachat de la branche nucléaire de General Electric

Mercredi 22 septembre 2021 à 11:49 - Par Nicolas Wilhelm, Sarah Calamand, France Bleu Belfort-Montbéliard
Belfort

Des discussions non engageantes sont officiellement ouvertes entre General Electric et EDF pour le rachat de Steam Power, la branche nucléaire du géant américain, qui emploie environ 1500 personnes sur le site de Belfort.

EDF annonce l'ouverture de discussions en vue du rachat de la branche nucléaire de General Electric. Des négociations "non engageantes", ce qui signifie qu'aucun accord n'a encore été trouvé sur le prix de rachat ou encore son périmètre.

La branche nucléaire de GE emploie environ 1.500 personnes sur le site de Belfort, qui produit notamment les turbines Arabelle, à destination des centrales nucléaires.

L'annonce des discussions n'est qu'une confirmation de ce que pressentaient les salariés sur un possible rachat par EDF. General Electric avait racheté la filière nucléaire d'Alstom en 2014. Depuis les annonces du géant américain de céder de nouveau cette branche, le ministre de l'économie Bruno Le Maire avait confirmé vouloir trouver une solution française, afin de maintenir une "souveraineté nationale" en termes d'énergies et de nucléaire.

Une bonne nouvelle

Le retour dans le giron français de Steam power est bien accueilli par les syndicats, qui resteront attentifs au périmètre du potentiel rachat par EDF. Laurent Humbert, délégué syndical central CFE-CGC estime qu'il serait "dommage" de "gâcher" cette opportunité en restant dépendant, même en partie, de General Electric.

Les syndicats attendent qu'un accord soit trouvé pour avoir leur mots à dire sur les conditions de rachat, et s'assurer que son périmètre soit le plus large possible.


https://www.francebleu.fr/infos/economie-so...tric-1632299062

Enfin, c'est pas moi qui irait critiquer ce move.


--------------------
- Qui est cet homme ? Et pourquoi son enthousiasme n'est-il pas puni ? -
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Raptor39
posté Hier, 16:02
Message #41208


Membre accro
***

Groupe : Members
Messages : 5,543
Inscrit : 11/01/2009
Membre no 359
Tribune : Non précisée



Strasbourg annonce hier soir que son marché de Noël devrait bien avoir lieu
vu toutes les merdes qui se sont passés entre covid et actes terroristes c'est une bonne nouvelle

et là je lis ça
Citation
Une école maternelle du Haut-Rhin reçoit une fausse bombe et une lettre de menace indiquant «Fini la plaisanterie, ça va passer au sérieux. Allahu akbar.» - Une enquête ouverte

«Fini la plaisanterie, ça va passer au sérieux. Allahu akbar.» Les équipes de l’école maternelle Alexandre Dumas, à Volgelsheim (Haut-Rhin), ont eu la glaçante surprise de recevoir une lettre avec ce message.

La gendarmerie a pris la menace très au sérieux et a déployé un dispositif sur place, avec la présence de membres du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie), rapporte France 3. Les enfants ont été évacués pour un temps, avant de pouvoir retourner en classe.

Il faut dire que la veille, c’est un colis contenant ce qui ressemblait à une bombe qui avait été déposé à l’école. L’objet était finalement factice, sans mécanisme ni charge explosive. Il avait été fabriqué avec une brique de jus de fruit et des fils, explique France Bleu. «On ne comprend pas pourquoi dans ce village tranquille, on peut proférer ce type de menace», s’est désolé le maire, Philippe Mas, à nos confères. Une enquête a été ouverte par le parquet de Colmar.

https://www.jeanmarcmorandini.com/article-4...te-ouverte.html


vahid.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
SkyPars
posté Hier, 18:25
Message #41209


Membre habitué
**

Groupe : Members
Messages : 4,080
Inscrit : 04/03/2014
Membre no 9,661
Tribune : Non précisée



Biden a réussi à désamorcer rapidement la crise USA/France, Macron renvoie l'ambassadeur français aux usa la semaine prochaine.
Ce matin encore, on entendait que Macron songeait à quitter le commandement intégré de l'otan
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Tonio
posté Hier, 18:27
Message #41210


Beati Pauperes Spiritu
******

Groupe : Members
Messages : 25,605
Inscrit : 01/05/2013
Lieu : 78
Membre no 9,271
Tribune : Viré du stade



Citation (SkyPars @ 22/09/2021 19:25) *
Ce matin encore, on entendait que Macron songeait à quitter le commandement intégré de l'otan

neokill@h.gif neokill@h.gif


--------------------
Des fois je me demande ce que tu mets dans ta gourde et te trouve violent mais en fait tu as la vision de Ronaldinho combinée à celle de Verratti.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Kaionedirection
posté Hier, 18:52
Message #41211


Kaione Lo Seumso
******

Groupe : Members
Messages : 38,572
Inscrit : 09/01/2009
Lieu : 92
Membre no 112
Tribune : Non précisée



Citation (SkyPars @ 22/09/2021 19:25) *
Biden a réussi à désamorcer rapidement la crise USA/France, Macron renvoie l'ambassadeur français aux usa la semaine prochaine.
Ce matin encore, on entendait que Macron songeait à quitter le commandement intégré de l'otan


Non mais à part bouder un peu dans notre coin, on ne peut rien faire. C'est la triste réalité.


--------------------
100% Neymar & Jesus
Go to the top of the page
 
+Quote Post
bloblo
posté Hier, 20:15
Message #41212


Membre accro
***

Groupe : Members
Messages : 7,619
Inscrit : 19/01/2009
Lieu : Moscou
Membre no 601
Tribune : Viré du stade



Citation (Kaionedirection @ 22/09/2021 19:52) *
Non mais à part bouder un peu dans notre coin, on ne peut rien faire. C'est la triste réalité.


Bien entendu que l'ambassadeur doit rentrer, Macron va rencontrer Biden d'après le communiqué mais j'espère qu'on est pas assez con pour ne pas travailler dans notre coin à la suite. Je ne peux pas croire les rumeurs sur Macron colère qui veut envoyer chier l'Otan et ne pondre qu'un communiqué sans aucun changement.

De toute façon pour le bien de la France il faut envoyer chier les USA, faire quelque chose si on ne veut pas être catalogué comme un toutou à qui on peut tout faire. Heureusement le Z arrive.

Citation
Sous-marins/Australie : La France va-t-elle de nouveau quitter le commandement militaire intégré de l’Otan?


Estimant que la France avait désormais les moyens d’assurer seule sa défense grâce à l’arme nucléaire, le général de Gaulle décida, en 1966, de quitter le commandement militaire intégré de l’Otan [et non l’Otan en tant qu’alliance, comme il est faussement et souvent avancé].

« La France considère, qu’encore aujourd’hui, il est utile à sa sécurité et à celle de l’Occident qu’elle soit alliée à un certain nombre d’États, notamment à l’Amérique, pour leur défense et pour la sienne dans le cas d’une agression commise contre l’un d’eux », avait en effet expliqué le général de Gaulle.

Et de préciser : « La volonté qu’a la France de disposer d’elle-même, volonté sans laquelle elle cesserait bientôt de croire en son propre rôle et de pouvoir être utile aux autres, est incompatible avec une organisation de défense où elle se trouve subordonnée. […] Au total, il s’agit de rétablir une situation normale de souveraineté, dans laquelle ce qui est français, en fait de sol, de ciel, de mer et de forces, et tout élément étranger qui se trouverait en France, ne relèveront plus que des seules autorités françaises. C’est dire qu’il s’agit là, non point du tout d’une rupture, mais d’une nécessaire adaptation. »

En 2008, le président Sarkozy décida que la France réintégrerait le commandement militaire intégré de l’Otan, avec l’objectif de faire progresser l’Europe de la Défense. À l’époque, les socialistes, qui s’étaient montrés hostiles à la décision prise par le général de Gaulle 42 ans plus tôt, s’y opposèrent, au point de déposer une motion de censure. Pour autant, ils ne remirent pas en cause cette évolution quand l’un des leurs – François Hollande – entra à l’Élysée.

Cela étant, la question du maintien de la France au sein de ce commandement militaire intégré de l’Otan se pose à nouveau, notamment après l’annonce – surprise – de l’alliance entre l’Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis pour la région Indo-Pacifique [AUKUS] et l’annulation de l’achat de 12 sous-marins français par Canberra, au profit d’une solution américaine [et/ou britannique].

Si on peut en comprendre le fond, la forme est en revanche très discutable… Dans son édition du 22 septembre, Le Figaro dévoile les coulisses de qu’il appelle la « trahison du siècle ». Ainsi, on y apprend que l’option d’acquérir des sous-marins nucléaires fut discutée dès mars 2020 au sein d’un comité très restreint réuni autour de Scott Morrison, le Premier ministre australien, que le Royaume-Uni joua le rôle de « condensateur » et « d’accélérateur » auprès des États-Unis et que le projet d’alliance fut finalisé lors du dernier sommet du G7, organisé en Cornouailles. Et le tout, dans la plus stricte confidentialité.

Ainsi, pendant que le président français, Emmanuel Macron, croisait le fer avec Boris Johnson, le chef du gouvernement britannique, sur la « guerre des saucisses » post-brexit, les discussions sur l’alliance AUKUS allaient bon train… Par la suite, les États-Unis cachèrent à la France leurs intentions. Le 25 juin, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, assura encore à son homologue français, Jean-Yves Le Drian, que le « contrat des sous-marins avec l’Australie [était] considéré à Washington comme une pièce maîtresse de l’engagement français en Indo-Pacifique », rappelle Le Figaro. Et le sujet ne fut pas plus évoqué lors des échanges ultérieurs entre l’Élysée et la Maison Blanche.

D’où la réaction de Paris, qui a rappelé ses ambassadeurs aux États-Unis et en Australie… Et les mots de M. Le Drian, qui a parlé de « mensonges » et de « duplicité ».

Par ailleurs, l’exécutif de l’Union européenne a été long à réagir à cette affaire… La président de la Commission, Ursula von der Leyen, a ainsi déploré, à l’antenne de CNN, le 20 septembre, qu' »un de nos États membres a été traité d’une manière qui n’est pas acceptable ». Et d’ajouter : « Nous voulons savoir ce qui s’est passé et pourquoi ». Quant au président du Conseil européen, Charles Michel, il a dénoncé un « manque de loyauté » et de « transparence » des États-Unis à l’endroit de la France.

Il a ensuite été dit que Paris avait reçu le soutien des ministres des Affaires européens des 26 autres membres de l’UE… Enfin presque : ce 22 septembre, la cheffe du gouvernement danois, Mette Frederiksen, a pris la défense des États-Unis. « Je pense qu’il est important de dire – par rapport aux discussions qui ont lieu en Europe en ce moment – que je vois Biden comme très loyal envers l’alliance transatlantique. Et globalement, on ne devrait pas transformer des défis concrets, qui existeront toujours entre alliés, en quelque chose qu’ils ne devraient pas être », a-t-elle affirmé dans un entretien donné au journal Politiken.

Aussi, l’UE n’est propablement pas aussi unanime qu’on veut bien le dire. D’autant plus que certains pays membres comptent sur les États-Unis – et l’Otan – pour leur sécurité. Qui plus est, le 16 septembre, Josep Borrell, le Haut représentant de l’Union pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité, a assuré que cette affaire n’altérerait pas les « relations avec Canberra », ni celles avec Washington.

Cela étant, la France est en quête d’une réponse forte… Ce qui donne d’ailleurs lieu à des « infox », comme celle avancée par le journal britannique The Telegraph, qui a affirmé que Paris laisserait son siège de membre permantent au Conseil de sécurité de l’ONU à l’UE en échange d’une « armée européenne ». Ce qui a contraint l’Élysée à apporter un démenti ferme. « Contrairement aux affirmations du tabloïd anglais Daily Telegraph relayées ce matin, non, la France n’a pas proposé de laisser son siège au Conseil de sécurité des Nations unies. Il est à la France et le restera », a en effet répondu la présidence française.

Mais une autre option plus sérieuse semble faire son chemin, selon Alix Bouilhaguet, éditorialiste politique de Alix à Franceinfo, qui s’appuie sur les confidences d’un des proches de M. Macron.

« Deux stratégies s’affrontent. Celle du ministère des Affaires étrangères, qui souhaite minimiser, faire profil bas. Ce n’est pas du tout la position du président de la République, qui souhaite au contraire marquer le coup. […] Il veut marquer les esprits, il veut taper fort, montrer qu’on ne s’essuie pas les pieds sur la France. Parmi ses options, il a une carte maîtresse : sortir du commandement intégré de l’Otan. Ce serait une décision très forte, lourde en symboles », a révélé Mme Bouilhaguet, ce 22 septembre.

Tout devrait se jouer lors de l’entretien que doit avoir M. Macron avec son homologue américain, Joe Biden. « De deux choses l’une, soit le président américain trouve les mots de l’apaisement et peut être les actes. Si ce n’est pas le cas, alors Emmanuel Macron pourrait aller jusqu’au bout de cette option […], ce qui n’exclurait en rien les alliances militaires. C’est exactement ce qu’avait fait Charles de Gaulle en son temps », a poursuivi Alix Bouilhaguet.

Interrogé sur ce possible retrait du commandement militaire intégré de l’Otan, le député Jean-Louis Bourlanges, membre de la majorité et président de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée nationale, a dit qu’il n’y est pas favorable. « Quand il pleut, il y en a toujours un qui propose la politique de Gribouille, qui consiste à se jeter à l’eau. Mais ce n’est pas forcément le bon système », a-t-il affirmé sur LCI.

« Est-ce que nous avons des valeurs communes aux pays d’Europe occidentale, aux États-Unis, à l’Angleterre ? Oui ! Nous défendons une certaine idée de l’Homme, de la démocratie », a ensuite développé M. Bourlanges. « L’Otan est une organisation militaire, et non politique. Donc les rapports entre la Chine et le monde occidental ne doivent pas se régler politiquement à l’intérieur de l’Otan, mais entre l’UE et les États-Unis », a-t-il conclu.


Opex360

Je ne retrouve pas l'article mais j'ai vu passer une info que les sous marins US seraient prêt après la date convenu dans le contrat français.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
psgmat92i
posté Hier, 21:15
Message #41213


Citateur
**

Groupe : Members
Messages : 4,097
Inscrit : 21/10/2010
Membre no 2,023
Tribune : Viré du stade



Les sous marions US seraient prêt pour 2040 alors que les français c’était pour 2030


--------------------
FLVCTVAT,NEC,MERGITVR

Bazin,Leproux,Skropetasse and co... Vous verrez la LDC a la télé :cqfd:

Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Bahal
posté Hier, 22:04
Message #41214


Membre habitué
**

Groupe : Members
Messages : 2,299
Inscrit : 11/01/2009
Lieu : Tokyo
Membre no 389
Tribune : Non précisée



https://www.lci.fr/amp/politique/crise-des-...ce-2196993.html

Citation
APAISEMENT - Les présidents français et américains se sont entretenus ce mercredi à propos de la crise des sous-marins. Si les deux pays s'accordent pour dire "des consultations ouvertes auraient permis d'éviter" la crise, ils s'engagent à restaurer "la confiance".


Voilà maintenant qu'il croit qu'on va rien faire, paf on sort de l'OTAN et on prend Guam cool.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post

2061 Pages V  « < 2059 2060 2061
add postStart new topic
3 utilisateur(s) sur ce sujet (2 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
1 membre(s) : delux

 



Version bas débit Nous sommes le : 23/09/2021 01:25