IPB

Bienvenue invité ( Connexion | Inscription )

2 Pages V   1 2 >  
add postStart new topic
Interviews des Joueurs Amateurs, Y'a pas que le point presse des pros...
Homer
posté 26/10/2010 14:22
Message #1


Coeff 7 UEFA
******

Groupe : Rédacteurs
Messages : 67,128
Inscrit : 29/12/2008
Membre no 38
Tribune : Viré du stade



Dans ce topic, retrouvez toutes les interviews des membres des équipes amateurs du club de la Capitale.
Afin d'ouvrir le bal, on commence par une future star en devenir de la section féminines.

Citation
Exclu CulturePSG.com - Entretien avec Aurélie Conforti.

CulturePSG.com vous propose de découvrir un des visages de la section Féminines, celui de la capitaine de la réserve, qui évolue en Division d'Honneur de la Ligue d'Île-de-France. Du haut de ses vingt-trois années, elle est aussi meilleure buteuse de la division avec neuf buts au compteur, dans une équipe qui caracole en tête du classement avec quatre succès en autant de matchs. Entretien avec la charmante et déterminée Aurélie Conforti.



CulturePSG.com : Bonjour Aurélie. Tout d'abord, pour vous présenter, pourriez-vous nous décrire votre parcours footballistique ?
Aurélie Conforti : Bonjour à tous. Je suis entrée dans le monde du football très jeune. Tout a commencé lorsque je voyais du haut de ma fenêtre, à Aubervilliers, les jeunes de mon quartier pratiquer le football.
Au fur et à mesure, je me suis prise au jeu et de là le ballon est devenu mon moyen d’expression. Il m’a permis de réaliser des objectifs et de m'épanouir étant toute jeune.
Cette discipline a été pour moi un moyen de décompresser.
Plus précisément, j'ai débuté il y a seulement 8 ans au sein du club de la Courneuve, en Seine-Saint-Denis. J'ai intégré ce club grâce à des amis qui avaient parlé de moi aux dirigeants mais j’y suis allée sans grande ambition.
Le football joué des quartiers et celui d'un club n’était pas le même, mais je m'y suis tout de même fait une place. L’intégration tardive dans un club s’explique par la dureté de la vie dans un milieu dit difficile, mes parents n’aimaient pas le fait de me savoir rentrer tard et seule le soir. Mais le dialogue s’est ouvert et mes mots et mes ambitions leur ont fait comprendre qu’il était temps de me laisser prendre mes décisions et de découvrir le monde. De là, mon envie d'atteindre les sommets est arrivée assez vite, d'où mes démarches pour intégrer le club de la capitale, en contactant Monsieur Nogues ( NDLR : Délégué Général pour la section Féminines de l'Association PSG ).

Êtes-vous sous contrat avec le PSG ?
Il n'y a que très peu de contrats professionnels dans le football féminin. Je suis, comme l'ensemble de mes coéquipières, titulaire d'une licence amateur annuelle.

Quelles sont vos ambitions au sein de l'équipe DH ?
Depuis maintenant deux ans, j’ai été désignée, par mes camarades de jeu et le staff ( NDLR: dont Julien Rigoux et Pierre-Yves Bodineau ) , capitaine de l'équipe de division d'honneur. Ce rôle me tient très a cœur et je pense faire véhiculer les valeurs dont le club lui-même souhaite nous faire part lors de notre intégration au club. Mes ambitions en DH sont d’emmener l’équipe le plus haut ( remporter le titre ), de se dépasser et de surmonter toutes les épreuves ensemble tout en véhiculant des valeurs.

Avez-vous pour ambition de devenir joueuse professionnelle ?
J'entame aujourd'hui ma cinquième saison au sein du PSG et mes ambitions de devenir professionnelle vivent toujours.

Pensez-vous pouvoir intégrer durablement l'équipe type de Division 1 ?
La D1 est la raison qui m'a poussée à rejoindre le club. Évoluant en DH, l'équipe 1 reste mon objectif à atteindre. Mon intégration se fait petit à petit depuis la fin de saison de l'année dernière.

Pour parler un peu de l'équipe, quels sont les rythmes d'entraînement de la section ? Sont-ils d'un bon niveau pour une équipe comme le PSG, qui aspire a devenir un grand club français ?
Nous nous entraînons, pour le groupe qui joue en DH, trois fois par semaine.
Les entraînements restent à la hauteur de l'image et du niveau de qualité du club.
Chaque entraînement nous permet de progresser et d'aller au bout de nos efforts physiquement et mentalement.

Comment est perçue la "Serial-buteuse" de l'équipe réserve du PSG au sein du club et de vos partenaires de l'équipe D1 ?
Je suis vue comme une joueuse prometteuse avec des qualités à exploiter, d'après les dires de certains. Beaucoup de personnes encadrant notre équipe m’ont permis de réaliser de belles choses, d’aller au bout de moi-même et m'ont soutenue dans les moments de doute.
Entre l'équipe fanion et l'équipe réserve, il nous est difficile de se jauger quand nous sommes sur deux terrains différents, que ce soit en matchs ou aux entraînements. Je ne peux m’avancer sur ce que mes partenaires de D1 pensent de mes performances, mis a part quelques filles qui m’en ont fait part lors de mes entraînement au sein de leur groupe. Il n'en ressort que du positif. C’est aussi ce qui m'a aussi permis de comprendre que la D1 n’était pas inaccessible bien au contraire. Le coach de la D1 ( NDLR : Camillo Vaz ) reste attentif à chacune d’entre nous.

Des avis de vos proches, famille et amis ?
Mes amis restent très fiers de moi, le PSG étant l’équipe qu’ils soutiennent en général, le fait de représenter l’une des équipes féminines les rend à la fois curieux et fiers.
Ils me soutiennent et me demandent toujours « A quand l'équipe de France ? » .
Ma famille reste très intéressée par mon intégration dans le club de Paris. Ma mère assiste d’ailleurs dès que le temps le lui permet à nos rencontres. Son sourire est ma victoire.

Quel est le niveau de la DH Île-de-France ? Y a-t-il une énorme différence avec les divisions supérieures ?
Sans grande prétention, le niveau de la division d'honneur en Île-de-France est d'un niveau régional certes, mais il reste élevé par rapport aux autres régions car le football féminin reste, en Île-de-France, un secteur important à développer, d’où l’intérêt porté par certains clubs, comme le PSG, aux équipes réserves.
Après quatre saisons passées au sein de ce club, je pense être apte à dire que la réserve du Paris Saint-Germain peut être une équipe qui tiendrait le choc en D2.
Nous avons déjà été confrontées à une équipe de D2, le mental, l'envie et la persévérance de notre équipe ayant pris le dessus lors de cette rencontre et la victoire en a été le résultat.

A 23 ans maintenant, comment voyez-vous la suite de votre carrière ? L'Équipe de France, vous y avez déjà pensé ?
Pour le moment, je me consacre a l’objectif que je m’étais fixé au début en rejoignant le PSG, c’est-à-dire atteindre la première division.
Mais bien sûr, l’équipe de France serait, pour moi, une revanche sur la vie et une belle victoire, si ce n'est la plus belle. Je garde toutefois la tête sur les épaules et je préfère dire que tout reste à faire. Si mes performances intéressent, je saurai y répondre.
Néanmoins, je pense avoir encore beaucoup de choses à apprendre footballistiquement parlant.

Parlons un peu de l'équipe nationale : est-ce que, pour vous, voir l'Équipe de France Féminines se qualifier pour la Coupe de Monde aura un impact sur le foot féminin en France ? Quelle est votre vision sur le football féminin en général ?
Le foot féminin s’est beaucoup développé ces dernières années et il est possible que leur qualification en Coupe du Monde ( NDLR: en Allemagne l'an prochain ) permette aux sceptiques de réaliser les performances des filles représentant la France et de changer leur vision sur le football féminin.
Aujourd’hui, ce qui nous manque n’est pas la qualité de jeu ( NDLR: les deux premières équipes du championnat français évoluent en Coupe d'Europe et y ont des résultats - Lyon a atteint la finale l'an dernier - et des joueuses françaises, comme Sonia Bompastor, joueuse du Top10 mondial, et Camille Abily, évoluent en WPS, le championnat américain, référence mondiale ), mais plutôt un public qui nous supporterait ( NDLR: l'équipe fanion, qui évolue au Camp des Loges, a un public de 300 personnes en moyenne ). Il se développe de plus en plus lors des rencontres de la D1.
Clairement, le foot féminin n’est pas assez médiatisé et la Coupe du Monde pourrait devenir un tremplin pour les filles de toutes les sections.

CulturePSG.Com remercie Aurélie Conforti pour cet entretien, qui permettra à tous les supporters d'en apprendre un peu plus sur la section Féminines et, pourquoi pas, aller assister aux rencontres des deux équipes sénior des représentantes de notre si cher club. Encore merci à Aurélie pour sa gentillesse et sa disponibilité, nous lui souhaitons de réaliser une très grande saison.


--------------------
J'ai eu l'honneur d'être un Parisien © Hans Majestät Zlatan Ibrahimovic 21/05/2016
#JeSuisBaboudiniste © 26/05/2016
Fan Club Michel Leeb
Le vrai sujet de l'élection présidentielle, c'est l'indépendance de la France © Général Charles de Gaulle
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Philo
posté 26/10/2010 19:45
Message #2


Administrator
******

Groupe : Root Admin
Messages : 77,836
Inscrit : 13/11/2008
Lieu : Dark Side of the Moon
Membre no 1
Tribune : Viré du stade



Merci à elle. smile.gif


--------------------
A été retweeté par Gianluca Di Marzio, PRINCE des transferts, PAPE des rumeurs, OMNISCIENT du mercato, le dimanche 2 août 2015 à 00h35.

"Derrière chaque surfeur se cache un requin".

"ptit binoclard webmaster pour Footix qui occupe son célibat comme il peut ! cousin de dubdadda !"
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dubdadda
posté 26/10/2010 20:16
Message #3


Légende
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 17,082
Inscrit : 26/12/2008
Lieu : Poissy
Membre no 17
Tribune : Non précisée



Un grand merci à vous deux. Plusieurs fois, j'ai pu jeter un coup d'oeil à cette équipe en observant un match de jeunes. Il y a vraiment l'air d'avoir vraiment une très bonne ambiance et il me semble que l'une des joueuses entraîne aussi des petits du club.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Sakavomi
posté 27/10/2010 00:18
Message #4


Je suis crocosmaute.
******

Groupe : Members
Messages : 30,491
Inscrit : 11/01/2009
Membre no 285
Tribune : Non précisée



Merci pour l'interview, c'est très sympa. wub.gif


--------------------
⭐⭐
Go to the top of the page
 
+Quote Post
furet77
posté 27/10/2010 07:38
Message #5


Débutant
*

Groupe : Members
Messages : 545
Inscrit : 12/10/2009
Membre no 1,276
Tribune : Non précisée



C'est super ce topic vraiment cool de penser à tout le monde
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Homer
posté 27/10/2010 12:52
Message #6


Coeff 7 UEFA
******

Groupe : Rédacteurs
Messages : 67,128
Inscrit : 29/12/2008
Membre no 38
Tribune : Viré du stade



Après la DH, l'équipe D1 à l'Honneur, avec une des futures titulaires de l'Equipe Nationale !

Citation
Exclu CulturePSG.com – Entretien avec Jessica Houara

CulturePSG.com poursuit la découverte des équipes amateurs et des visages qui la composent. Petit focus, cette fois, sur l’équipe fanion de la section féminines, avec l’interview de la combative milieu de terrain de vingt-trois années, titulaire lors de tous les matchs joués cette saison, d’une franchise sans détour, la charmante Jessica Houara.




CulturePSG.Com : Tout d’abord, je te souhaite la bienvenue et te remercie pour ta disponibilité. Quel est ton parcours avant d'être recrutée par le PSG ?

Jessica Houara : Bonjour à tous. J'ai commencé le foot à l'âge de 11 ans à la Croix Blanche d'Angers, puis à 14 ans, j'ai intégré le centre de formation de Clairefontaine pendant 4 années. Ensuite, du fait de mes études, j'ai effectué une saison au Celtic de Marseille ( NDLR : qui évoluait en D2, et qui évolue en DH PACA ). J'ai ensuite joué deux saisons à Saint-Etienne en D1, enfin je suis arrivée au PSG la saison dernière.

Quelles sont vos ambitions cette année avec le PSG ? Tes ambitions personnelles ?
Cette année, les ambitions du club sont de garder notre Challenge de France ( NDLR : la Coupe de France version Femmes, remportée contre Montpellier l’an dernier par 5-0, premier titre majeur de la Section Féminines ) et surtout d'accrocher une des deux places qualificatives pour la Ligue des Champions.
Mes ambitions personnelles sont de jouer un maximum de matchs cette saison en étant le plus performante possible. Etre plus décisive aussi, que ce soit par des passes décisives ou en marquant. Enfin, d'être performante avec la sélection universitaire et gagner les JO Universitaires en août prochain en Chine.

As tu pour but de devenir professionnelle, et de faire, comme tes ex-coéquipières, le voyage aux Etats Unis ?
Etre professionnelle n'est pas possible en France, excepté a Lyon, et pour moi ce n'est pas une finalité en soi. Il faut forcément partir à l'étranger. Le foot est ma passion et, bien sur, pourquoi ne pas en vivre mais j'ai une vie de famille et elle passera avant le football.

Le PSG a, enfin, décidé d'investir dans la section féminines, et visiblement, avec l'arrivée l'an dernier d'Abily et Bompastor, et de Katia cette année, pensez vous que le PSG a une chance cette année de décrocher le titre ? ou au moins une des deux places qualificatives pour la Coupe d'Europe ?
Oui, le club, cette année, à la possibilité d'accrocher la deuxième place, c'est notre objectif. Le titre restera difficile à obtenir, Lyon reste une classe à part dans le football féminin français. C'est le seul club français où toutes leurs joueuses sont professionnelles. Elles sont à 100% sur leur sujet tandis que nous, nous travaillons ou sommes encore étudiantes la journée et effectuons nos entrainements le soir.

Qu'a t'il manqué l'an dernier à l'équipe pour tenir le fabuleux rythme du début de saison de l'an dernier ?
Pas grand-chose au final. Il nous a fallu un temps d'adaptation au départ de Sonia ( NDLR : Bompastor ) et Camille ( Abily ) aux Etats-Unis et ce temps d'adaptation de deux match nous a couté très cher. Nous terminons 3eme du championnat avec seulement deux défaites.

Cette année, le club fait un bon début de saison, déjà aux avant-postes, pourtant les matchs, qui sont plutôt maitrisés, sont gagnés par une courte avance, comme contre Toulouse dimanche dernier, comment l'expliques tu ?
On pêche beaucoup dans le dernier geste. Nous nous procurons de nombreuses occasions mais nous n'arrivons pas à les concrétiser. C'est ce qu'il nous manque car au final, on doute tout au long du match alors que nous pourrions nous mettre a l'abri rapidement et travailler ensuite sereinement.

Un engouement a pris forme l'an passé avec les bons résultats de l'équipe et le match au Parc des Princes, établissant le record de présence lors d'un match de D1 féminines, le ressentez vous encore cette saison auprès des supporters du Club ? Comment cela se traduit il ?
Pour être honnête, nous ne ressentons pas vraiment d'engouement pour notre équipe. Il y a bien sur quelques fidèles ( NDLR : comme Kham Lescure ou William Baudy, cités par Jessica Houara ) mais nous n’attirons pas grand monde au stade le dimanche. A peine une centaine de personnes nous suit régulièrement. Le cas du match au Parc des Princes la saison dernière est exceptionnel.

Pour recentrer le débat sur tes prestations, le PSG qui fonctionne bien, est ce une aide pour intégrer l'équipe de France ? Penses tu pouvoir intégrer le groupe qui ira à la Coupe du Monde en Allemagne, toi qui as joué dans les équipes de jeunes ?
Evidemment, ce club est toujours une aide pour la sélection car pour obtenir une sélection avec les A, cela passe par de bonnes prestations avec son club. Je ne me prends donc pas la tête avec ça. J'essaie de jouer tous les dimanches le mieux possible avec le PSG et si cela doit venir, cela viendra, il y’a aussi de bonnes joueuses à mon poste. Je me concentre aussi sur la sélection universitaire avec laquelle j'ai une belle compétition à jouer en aout prochain en Chine. Si je dois être appelée avant avec les A pour aller en Allemagne, ça sera avec le plus grand des plaisirs.

Combien d'entrainements par semaine l'équipe a-t-elle ? Les équipements du Camp des Loges sont ils a la hauteur ( les hommes s'en sont plaints durant des années ... et le terrain d'honneur est pas forcément de bonne qualité ) ?
Quasiment tous les soirs, les lundis, mardis, jeudis et vendredis. Pour un club féminin, nos installations sont plutôt bonnes. Nous avons accès a la salle de musculation, par exemple, ce qui est rare pour un « club de filles ». Alors certes, le terrain d'honneur n'est pas toujours au top mais cela est pareil pour tous les terrains du championnat, dès l’automne, ils commencent à se dégrader.


Des cinq buts que vous avez inscrit sous le maillot du club de la Capitale, quel est pour vous le plus important, et le plus beau ?
Franchement, je ne me souviens pas spécialement de mes buts marqués la saison passée. Peut être celui contre Hénin-Beaumont en Challenge de France, un lob en devançant la gardienne sur un ballon en profondeur.

As tu un ressenti par rapport au football féminin en France ? Les clubs français ne sont pas des petits clubs au niveau européen, l'équipe de France va jouer le Mondial l'an prochain, pourtant, le foot féminin est invisible. Que manque t'il, selon toi, au foot féminin français pour être plus considéré ?
Le football féminin français, malgré son haut statut européen, n'est pas assez médiatisé. Dans pratiquement toutes les grandes nations européennes, le football féminin est professionnel ou semi-pro. En France, nous en sommes encore loin, à l'exception de Lyon.
Il n'y a pas assez de moyens. On a l'impression de faire beaucoup de sacrifices mais pas vraiment d'être récompensées pour cela. Vous savez, toutes autant que nous sommes, nous travaillons ou allons en cours toute la journée, puis l'entrainement tous les soirs, nous ne sommes pas rentrées avant 22h à la maison, sans compter les déplacement tous les week-ends dans toute la France... Nous évoluons au plus haut niveau français et nous ne sommes pas spécialement énormément aidées. En constatant les millions dépensés pour les garçons, j'avoue que c'est un peu disproportionné.

Tu expliques qu'il n'y a pas de contrat pro, hormis à Lyon, cela veut il dire que vous êtes toutes sous licence amateur ? Comme pour la DH par exemple ?
Oui, la plupart d'entre nous, a l'exception de quelques joueuses, ont signé une simple licence comme les joueuses de la division d’honneur.

Comment est perçue Jessica Houara dans le vestiaire parisien ? Quel est ton trait de caractère qui ressort le plus sur un terrain de foot ?
Dans les vestiaire, je ne suis pas quelqu'un qui parle beaucoup. Sur le terrain, je m'exprime un peu plus en encourageant mes partenaires mais je suis quelqu'un qui reste plutôt discrète.
Sur un terrain de football, je dirais que mon trait de caractère qui ressort le plus est le fait de ne jamais baisser les bras quoi qu'il arrive d'essayer de donner le maximum. Même si ma performance technique ou tactique est moins bonne, j'essaie quand même de toujours me battre jusqu'au bout.

CulturePSG.Com remercie chaleureusement Jessica Houara pour sa disponibilité, sa simplicité, sa franchise et ce qu’elle effectue pour le club de notre cœur. Nous lui souhaitons de réaliser une très grande saison et d’atteindre les objectifs que le club s’est fixé. En espérant la voir inscrite sur la liste des joueuses qui iront de l’autre côté du Rhin l’an prochain…


--------------------
J'ai eu l'honneur d'être un Parisien © Hans Majestät Zlatan Ibrahimovic 21/05/2016
#JeSuisBaboudiniste © 26/05/2016
Fan Club Michel Leeb
Le vrai sujet de l'élection présidentielle, c'est l'indépendance de la France © Général Charles de Gaulle
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Homer
posté 27/10/2010 13:12
Message #7


Coeff 7 UEFA
******

Groupe : Rédacteurs
Messages : 67,128
Inscrit : 29/12/2008
Membre no 38
Tribune : Viré du stade



Citation (Dubdadda @ 26/10/2010 à 21:16) *
Un grand merci à vous deux. Plusieurs fois, j'ai pu jeter un coup d'oeil à cette équipe en observant un match de jeunes. Il y a vraiment l'air d'avoir vraiment une très bonne ambiance et il me semble que l'une des joueuses entraîne aussi des petits du club.

Exact. Laure Lepailleur s'occupe des U15. Zohra Ayachi des U13 et des U11.
Le PSG a enfin décidé d'investir dans sa section féminines depuis l'an dernier. Le titre sera difficile à atteindre, mais y'a de la place pour la Ligue des Champions et pour garder le Challenge.
Encore merci à Jessica Houara.


--------------------
J'ai eu l'honneur d'être un Parisien © Hans Majestät Zlatan Ibrahimovic 21/05/2016
#JeSuisBaboudiniste © 26/05/2016
Fan Club Michel Leeb
Le vrai sujet de l'élection présidentielle, c'est l'indépendance de la France © Général Charles de Gaulle
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Noreaga
posté 27/10/2010 17:36
Message #8


Légende
*****

Groupe : Rédacteurs
Messages : 18,670
Inscrit : 11/01/2009
Membre no 491
Tribune : Non précisée



Sans déconner, merci à vous tous wub.gif ceux qui font grandir cette section du forum, parmi eux Homer donc, pour l'élaboration de ces interviews, qui sont de plus pertinentes et agréables à lire.
Merci aussi aux joueuses de jouer le jeu, personnellement je n'ai que peu vu de matchs du PSG section féminines l'an passé, mais le peu que j'ai vu m'a agréablement surpris, pas surpris pour le fait que ce soit du foot féminin mais pour le fait que ce soit beaucoup moins structuré que son homologue masculin.
Et ce même football mérite d'être mis davantage en lumière, ça commence à se développer en France je trouve, notamment sous l'impulsion de l'Olympique Lyonnais il faut l'avouer, et le PSG commence à étudier la question, et c'est une bonne chose.
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Homer
posté 27/10/2010 20:41
Message #9


Coeff 7 UEFA
******

Groupe : Rédacteurs
Messages : 67,128
Inscrit : 29/12/2008
Membre no 38
Tribune : Viré du stade



Lyon est clairement la locomotive de la France, au niveau européen ( finale de LdC l'an dernier, premier club francais au Ranking UEFA, 3è ), si le PSG avait la chance d'avoir au moins le statut semi-pro, sur qu'on pourrait aller les chercher tous les ans...
Cette année, le PSG a les moyens, un recrutement a été fait, notamment Katia et Rubio, pour aller chercher la seconde place, et avec Juvisy, Montpellier et Saint Etienne, la bataille sera difficile.
Pareil, les vainqueurs du Challenge de France sont motivées pour garder leur titre.
Si la section féminines avait le salaire mensuel de Kezman et l'annuel de Traoré...


--------------------
J'ai eu l'honneur d'être un Parisien © Hans Majestät Zlatan Ibrahimovic 21/05/2016
#JeSuisBaboudiniste © 26/05/2016
Fan Club Michel Leeb
Le vrai sujet de l'élection présidentielle, c'est l'indépendance de la France © Général Charles de Gaulle
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dubdadda
posté 28/10/2010 15:44
Message #10


Légende
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 17,082
Inscrit : 26/12/2008
Lieu : Poissy
Membre no 17
Tribune : Non précisée



Une nouvelle fois merci pour l'interview wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dready14
posté 13/11/2010 04:11
Message #11


Légende
*****

Groupe : Members
Messages : 23,453
Inscrit : 27/05/2009
Lieu : 973
Membre no 1,028
Tribune : Canapé



Citation (Homer @ 27/10/2010 à 13:12) *
Exact. Laure Lepailleur s'occupe des U15. Zohra Ayachi des U13 et des U11.
Le PSG a enfin décidé d'investir dans sa section féminines depuis l'an dernier. Le titre sera difficile à atteindre, mais y'a de la place pour la Ligue des Champions et pour garder le Challenge.
Encore merci à Jessica Houara.

Une question par rapport à ça: elles entraînent les filles ou les garçons?

Je sais que les petites filles sont entraînés par des joueuses du club car ça m'est arrivé de les voir en sortant de l'entraînement, mais je me demandais si les sections U13 et U15 dont tu parle sont féminines ou masculines?


--------------------
"Me love football because you have to be skilful to play it! Freedom! Football is freedom!" ©Bob Marley

Urban Foot v3.0 : Je suis venu, j'ai vu, et mon genou est vaincu...

Claude Makelele : "Christian Gourcuff, au contraire de mon chibre, ne m'arrive pas à la cheville".
Sylvain Armand : "Ça ne sert à rien de courir, il faut partir à point, voire bien cuit".
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dubdadda
posté 13/11/2010 11:32
Message #12


Légende
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 17,082
Inscrit : 26/12/2008
Lieu : Poissy
Membre no 17
Tribune : Non précisée



Citation (dready @ 13/11/2010 à 05:11) *
Une question par rapport à ça: elles entraînent les filles ou les garçons?


Garçons en ce qui concerne les U11 en tout cas wink.gif
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Homer
posté 13/11/2010 13:14
Message #13


Coeff 7 UEFA
******

Groupe : Rédacteurs
Messages : 67,128
Inscrit : 29/12/2008
Membre no 38
Tribune : Viré du stade



Elles s'occupent des filles U15 et U13


--------------------
J'ai eu l'honneur d'être un Parisien © Hans Majestät Zlatan Ibrahimovic 21/05/2016
#JeSuisBaboudiniste © 26/05/2016
Fan Club Michel Leeb
Le vrai sujet de l'élection présidentielle, c'est l'indépendance de la France © Général Charles de Gaulle
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dready14
posté 13/11/2010 16:56
Message #14


Légende
*****

Groupe : Members
Messages : 23,453
Inscrit : 27/05/2009
Lieu : 973
Membre no 1,028
Tribune : Canapé



Citation (Dubdadda @ 13/11/2010 à 11:32) *
Garçons en ce qui concerne les U11 en tout cas wink.gif

Merci smile.gif
Ca se passe au Camp des Loges?


--------------------
"Me love football because you have to be skilful to play it! Freedom! Football is freedom!" ©Bob Marley

Urban Foot v3.0 : Je suis venu, j'ai vu, et mon genou est vaincu...

Claude Makelele : "Christian Gourcuff, au contraire de mon chibre, ne m'arrive pas à la cheville".
Sylvain Armand : "Ça ne sert à rien de courir, il faut partir à point, voire bien cuit".
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dubdadda
posté 14/11/2010 00:29
Message #15


Légende
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 17,082
Inscrit : 26/12/2008
Lieu : Poissy
Membre no 17
Tribune : Non précisée



Citation (dready @ 13/11/2010 à 17:56) *
Merci smile.gif
Ca se passe au Camp des Loges?


Oui
Go to the top of the page
 
+Quote Post
furet77
posté 10/04/2011 11:29
Message #16


Débutant
*

Groupe : Members
Messages : 545
Inscrit : 12/10/2009
Membre no 1,276
Tribune : Non précisée



A quand de nouvelles interview ???
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Homer
posté 19/05/2011 15:26
Message #17


Coeff 7 UEFA
******

Groupe : Rédacteurs
Messages : 67,128
Inscrit : 29/12/2008
Membre no 38
Tribune : Viré du stade



Citation
Exclu CulturePSG.com - Entretien avec Julien Rigoux et Pierre-Yves Bodineau.

CulturePSG.com vous propose d’approfondir un peu plus votre connaissance des équipes de la Section Amateur du Paris Saint-Germain. Julien Rigoux et Pierre-Yves Bodineau, responsables des équipes U19 et DH sénior féminines, ont accepté de répondre à cet entretien qui vous permettra d’en apprendre un peu plus sur nos équipes les moins médiatisées et leurs grandes ambitions.



CulturePSG.com : Tout d’abord, merci d’avoir répondu favorablement à cette demande de renseignements sur les équipes dont vous avez la charge. Quel est votre rôle au sein du PSG ? Quel est votre parcours avant d'être recrutés par le PSG ?
Julien Rigoux : Je suis l’entraineur responsable du groupe des joueuses Féminines U19 Nationaux et DH Sénior. Avant d'être recruté par le PSG, j'étais déjà dans le football féminin. Au Bon Conseil puis au C.A. Paris, suite à une cession des droits sportifs. Au préalable, j'ai entrainé des équipes de jeunes garçons dans le sud de la France, avant d'être muté en région parisienne, pour raisons professionnelles. J'ai alors eu l'opportunité de découvrir ce versant du football.
Pierre-Yves Bodineau : Je suis entraîneur-adjoint du même groupe, j'assiste Julien dans ses fonctions. Auparavant, j'occupais le poste de directeur technique du C.A. Paris, où nous nous sommes connus. J'avais déjà encadré des sélections départementales de jeunes filles mais c'est ma première expérience sur une saison entière. Cette saison est donc assez "spéciale" pour moi car j'effectue aussi mon retour au Paris Saint-Germain dix-huit ans après l'avoir quitté en tant que joueur ( NDLR : au sein de la section amateur ).

Quel est votre schéma de jeu ? Avez-vous une composition préférée ? Y'a-t'il un "projet" de jeu commun entre toutes les équipes féminines ?
J.R. : Le schéma de jeu peut varier d'un week-end à l'autre selon l'effectif. Mais dans la mesure du possible, nous avons essayé d'établir une composition en 4-3-3 comme fil rouge.
Il n'y a pas de projet commun clairement défini pour toutes les équipes féminines, cependant, sachant que nous attirons les meilleures jeunes de la région, nous prônons un football offensif, avec une grosse possession du ballon.
P-Y.B. : Les joueuses doivent connaitre toutes les différentes organisations mais surtout savoir comment les animer ! Or, tactiquement, les filles, qui sortent du football à 7 très tardivement ( NDLR : Les championnats à 7 se jouent jusqu’en U18 dans la Région Ile-de-France ), ont besoin d’encore travailler sur ce point. Nous insistons principalement sur l'amélioration de notre défense en zone. Techniquement, la maîtrise, tant individuelle que collective, de nos joueuses nous permet de procéder par de longues attaques placées pour user l'adversaire mais également, et surtout, par attaques rapides, grâce à une récupération haute et rapide du ballon.

Quelles sont vos ambitions en cette fin de saison avec le PSG ?
Les ambitions du club au début de saison sont ils en adéquation avec les résultats actuels des équipes dont vous avez la charge ?

J.R. : Nos ambitions pour cette fin de saison après ce week-end sont maintenant réduites, en perdant à Vendenheim lors de la dernière journée du Challenge National U19 Poule A ( NDLR : Région Nord ), les U19 ont laissé la 1ère place à leurs hôtes du jour... Nous avons donc vu les portes de la Finale Nationale se refermer alors qu'un nul nous aurait permis d'y accéder !
De même, après le match de 1/8èmes de Finale de Coupe IDF, disputé en semaine le mardi 3 mai contre Issy FF, qui évolue en Division 2, nous avions arraché la séance de tirs aux buts à la suite d'un gros match de nos filles ( NDLR : score final de 2-2 ), la séance, pourtant très bien engagée pour nous, les filles devaient marquer un de nos deux derniers tirs pour l’emporter, n'a pu aller à son terme à cause d'une panne d'éclairage, et le match a donc été arrêté...
Un tirage au sort a été effectué à la Ligue Ile-de-France et a désigné Issy FF comme vainqueur. C'est donc une semaine pleine de désillusions qui s'achève sur le plan des résultats ! Je pense cependant que nous n'avons pas à rougir de nos résultats jusqu'alors. En effet, nous avons remporté la coupe des Yvelines de Futsal au mois de Mars ( NDLR : Victoire en Finale par 14-1 contre Le Pecq AS ).
Les U19 terminent leur championnat avec le même nombre de points que le leader, seulement devant nous à la différence de but particulière, alors que le goal-average général était largement en notre faveur, témoignant de notre domination sur ce groupe.
Nous sommes donc éliminés de la Coupe IDF sur tirage au sort face à une équipe hiérarchiquement supérieure, alors que la logique du match aurait voulu que le PSG l'emporte.
Mais il ne faut pas trop noircir le papier car nous avons encore la possibilité d'écrire de nouvelles lignes à notre palmarès pour cette saison. L’équipe DH, après avoir terminé meilleure équipe de la 1ère phase, est également en passe d'aller conquérir le titre du Challenge de la DH, il reste 4 journées et nous avons 12 points d'avance sur nos poursuivantes. ( NDLR : A ce jour, 3 matchs à jouer, 10 points d’avance ).
Nous sommes assurés de disputer la finale de la coupe des Yvelines après avoir qualifié nos deux équipes en demi-finale où les filles vont s'affronter... ( NDLR : Match joué mardi dernier, victoire de l’équipe DH contre l’équipe U19 par 7-1 )
J'espère donc que l'on peut dire raisonnablement que nous répondons favorablement aux attentes des dirigeants, bien qu’aucun objectif sportif ne nous a été fixé en début de saison. Mais tout le monde sait que lorsque l'on fait partie de la « maison PSG », la culture de la victoire nous donne l’envie de tout gagner !
P-Y.B. : Malgré cette défaite difficile à digérer, plus ce maudit tirage au sort, nous sommes fiers des progrès réalisés par les filles, aussi bien au niveau technico-tactique qu'au niveau de l'état d'esprit. Ces moments difficiles doivent nous permettre de rebondir et nous obligent à travailler encore et toujours plus !... Peut-être un mal pour un bien?

Le PSG a enfin décidé d'investir dans la section féminines, et visiblement, avec l'arrivée l'an dernier d'Abily et Bompastor, et de Katia cette année, comment cela se traduit il pour les équipes de jeunes et la réserve ?
J.R. : Cela a un effet de vase communiquant, si l'équipe première recrute, le groupe s'étoffe en qualité et en quantité. L'équipe réserve et les U19 bénéficient alors directement des redescentes de joueuses non retenues par Camillo Vaz, dans le groupe pour le championnat de Division 1.
Mais nous pouvons également penser qu’en fonction des bons résultats de l’équipe première, la section féminine obtiendra une aura médiatique grandissant. Ainsi, les meilleures joueuses de la région peuvent être attirées par le challenge de venir signer et s'imposer dans un club qui réussit au niveau des jeunes et des séniors et qui est en passe, cette année pour la D1, de se qualifier pour la Women Champion's League, après avoir déjà terminé 3ème du championnat la saison dernière.
P-Y.B. : Le PSG doit retenir les leçons du passé et tirer profit de son savoir-faire avec les garçons pour investir au mieux et plus durablement dans la section féminine. En effet, ce club prestigieux fait rêver de très nombreuses footballeuses, mais venir jusqu'à Saint-Germain plusieurs fois par semaine s'avère très complexe pour la majorité d'entre-elles. Aussi, le développement de la cellule "recrutement" et la création d'un centre de formation seraient l’idéal. A terme, le club pourrait facilement imaginer une équipe de D1, uniquement composée de joueuses parisiennes, formées au club.

Quelles sont vos conditions de travail ? Vos rythmes d'entrainements ? Disposez-vous d'autant de moyens que les équipes de jeunes masculins ? Quels sont ils comparé à d'autres équipes féminines ?
J.R. : Nous nous entrainons 3 fois par semaine les mardis, jeudis et vendredis de 19h30 à 21h sur les installations du Camp des Loges. Pour avoir connu d'autres clubs auparavant, je peux vous affirmer que les conditions matérielles sont plutôt satisfaisantes ! Nous disposons des mêmes moyens que les équipes garçons de l'association PSG, mais nous ne pouvons pas comparer nos moyens avec ceux des équipes du centre de formation, qui sont rattachées à la section professionnelle, qui sont d’un standing plus élevé, qui nous donne envie !

Cette année, le club a fait un bon début de saison dans toutes les catégories, finissant en leader les phases de championnat ( hormis l’équipe U18 à 11 qui termine second ), comment l'expliquez vous ?
J.R. : Le club a une image positive et donne envie aux meilleures joueuses de porter ce maillot. Il ne faut bien sûr pas oublier le travail réalisé par l'encadrement technique qui doit permettre de tirer le meilleur des joueuses qui sont à notre disposition, et par le staff administratif qui nous permet de travailler dans de bonnes conditions.

Un engouement a pris forme l'an passé avec les bons résultats de l'équipe et le match au Parc des Princes, établissant le record de présence lors d'un match de D1 féminines, le ressentez vous encore cette saison auprès des supporters du Club ? Comment cela se traduit il ?
J.R. : Oui, on le peut dire, une sorte d'engouement s'est établi autour de la section même si nous souhaiterions qu'il grandisse encore ! Il est certain que le match au Parc des Princes l'an passé contre Juvisy a drainé de nombreux amateurs de football vers les féminines, en revanche, il est dommage, à mon avis, que l'expérience ne soit pas répétée plus souvent pour la réception des grosses cylindrées telles que Lyon ou Montpellier afin de démocratiser davantage le football féminin. Il faut donner un coup de pouce pour que le football féminin au PSG prenne définitivement son envol, et soit connu, reconnu de tous les parisiens et parisiennes.
P-Y.B. : En tant que supporter des féminines du club, bien entendu, personne ne peut évidemment se satisfaire que de cet unique événement et nous aimerions forcément que ce type d'opération soit reconduite plus souvent. C'est grâce à ce genre d'initiatives que le foot féminin se développera.

Malgré les bons résultats des équipes U19 ou de la DH, voire des catégories en dessous, on s'étonne de voir si peu de joueuses parisiennes dans les sélections nationales. Cela vous étonne t-il ?
J.R. : Bien sûr ! Nous n'avons qu'une représentante ( NDLR : Léa Le Garrec en U19 ) dans les listes des sélections U17 et U19, au vu de la saison que réalisent nos filles, nous le regrettons. Nous avons cependant 4 U16 qui ont intégré la sélection Ile-de-France.
P-Y.B. : Les sélections nationales de jeunes sont essentiellement composées de joueuses du C.N.F.E. ( NDLR : Centre National de Formation et d'Entraînement, qui est le pôle France féminines. ) C'est pourquoi il est important pour le PSG de posséder rapidement une structure d'accueil et de formation équivalente à Clairefontaine pour pouvoir récupérer et former les meilleures joueuses.

Sans mettre en avant une joueuse plutôt qu'une autre, quelles sont les leaders de vos équipes respectives ?
J.R. : Tout d'abord, comme j'ai pu le dire aux filles, la seule star, c'est l'équipe, c'est le club !
Il y a plusieurs types de leaders, qu’elle soit technique, physique, ou mentale, chacune a son importance et son rôle à jouer dans le groupe.

On a pu voir les apparitions de joueuses évoluant dans vos groupes en début de saison ( Ella Kaabachi, Coralie Reguengo et Aurélie Conforti notamment ), sont elles les futures titulaires de D1 ? Voyez-vous vos leaders évoluer au plus haut niveau ?
J.R. : En tout cas, je l'espère pour elles ! Les joueuses que vous citez méritent leurs places dans l'effectif de la D1, maintenant, c'est en grande partie par le travail qu'elles vont produire et l'état d'esprit qu'elles afficheront, à plus ou moins long terme, qui nous dira si elles peuvent franchir les paliers qui manquent pour s'imposer en D1.
P-Y.B. : Ces joueuses ont le potentiel et la volonté pour jouer en D1. Mais s'imposer dans l'équipe première du PSG reste très difficile, l'exigence de résultat y est très élevée ! Je dirais que beaucoup de nos filles peuvent légitimement espérer jouer un jour à ce niveau, mais encore trop peu peuvent espérer "faire carrière" au club, malheureusement.

Travailler avec des femmes dans le foot, est-ce plus simple qu'avec des hommes ?
J.R. : C'est un peu différent, ni plus simple, ni plus compliqué. En effet, les sensibilités sont différentes, les attentes aussi. Une chose est certaine, les filles réclament plus de communication.
Dans le jeu, certaines filles n'ont rien à envier aux garçons sur le plan technique et tactique, pourtant les femmes affichent, en comparaison avec les hommes, un déficit de puissance et de vitesse. Il faut donc essayer de coller au maximum avec les caractéristiques des joueuses.
P-Y.B. : C'est pédagogiquement très enrichissant de travailler avec les filles. L'esprit est plus sain. Elles vivent ce sport différemment des garçons, elles donnent, à première vue, l'impression d'être moins impliquées et pourtant leur investissement est total. Du coup, naturellement, les joueuses travaillent sérieusement, sans se prendre au sérieux, et cela fonctionne plutôt bien !

Justement, quelle vision avez-vous du foot féminin en France ? Pensez-vous qu'un jour, le foot féminin arrivera au stade du professionnalisme ?
J.R. : Le football féminin se développe doucement, même si la Fédération Française de Football essaie de faire des opérations de communication. Ce sont les médias qui doivent s'investir davantage... Pourquoi le Tennis ou le Handball Féminin sont diffusés sur les chaines publiques et pas le Football ? Combien de français savent que la Coupe du Monde de Football Féminin se joue cet été en Allemagne et que la France fait partie des outsiders de la compétition ? Certes, les matchs seront diffusés sur Eurosport ou rediffusées sur Direct 8, mais pourquoi pas en direct sur une chaine nationale ?
A une époque où l'égalité des sexes est plus que jamais mise en avant, les instances de la FFF et les médias se doivent de modifier leurs approches... Tant que cette égalité ne sera pas effective, au moins au niveau médiatique, je vois mal des investisseurs se diriger vers le foot féminin et donc l'amener à la professionnalisation.
P-Y.B. : Tant bien que mal, la France essaye de rattraper son retard sur le développement de la pratique chez les féminines. Et, c'est, tout d'abord, au niveau de la masse qu'il faut agir ! Culturellement, les mentalités doivent changer afin que les parents aient moins de réticences à inscrire leurs filles au football et s'inspirer des modèles nord-américain et scandinave.
D'ailleurs, je pense que le foot féminin français aura fait un grand pas en avant le jour où l'on parviendra à garantir aux joueuses un cursus de formation cohérent, à faire en sorte qu'elles progressent ensemble, dès les jeunes catégories jusqu'aux seniors ! Les championnats doivent également devenir plus attractifs, pour fidéliser davantage les licenciées et ne pas perdre de filles en cours de formation.
Dans l'état actuel des choses, il est vrai que la généralisation de la professionnalisation du football féminin ferait en sorte d'amener logiquement plus de filles vers la pratique, mais il faut tout d'abord penser à pouvoir mieux accueillir, former et fidéliser ce public pour en tirer les bénéfices sur le long terme.

Que manque-t-il au PSG pour pouvoir s'imposer comme le club phare du foot féminin ?
J.R. : En France, le club phare est l'Olympique Lyonnais, qui truste le fauteuil de leader depuis maintenant plusieurs saisons et qui atteint la Finale de la Champions League pour la seconde année consécutive. Comme je vous l'ai dit précédemment, le nerf de la guerre, ce sont les moyens financiers. Dans ce club lyonnais, les joueuses sont professionnelles et ne vivent que du football. Leur emploi du temps est digne de celui des hommes ( entrainements le matin, soins l'après midi... ) et n'ont à penser qu'au terrain... On ne peut que constater les résultats !
Au PSG, les joueuses travaillent la journée, et viennent s'entrainer le soir. Ce n'est pas forcément la meilleure façon d'aborder le football de haut niveau. Le PSG est donc encore en retard sur son homologue Lyonnais pour espérer rivaliser à armes égales.
P-Y.B. : De nombreux progrès restent à faire. Il faut mieux s'organiser. Le PSG, en situation de monopole dans sa région, est le seul club au monde qui dispose d'un tel vivier de joueurs et donc de joueuses ! Pour moi, cet avantage considérable devrait être mieux exploité depuis longtemps, tant chez les hommes que chez les femmes. Aussi, pour briller sur le long terme, le club devrait s'appuyer, en premier lieu, davantage sur sa situation géographique car la région parisienne abrite la majorité des talents français, européens voire mondiaux ! Ensuite, le second point à améliorer, c'est s'appuyer sur une méthodologie, toujours plus adaptée et cohérente. Enfin, troisièmement, l'investissement en matière de formation doit devenir prioritaire, plus que dans n'importe quel autre club. Ce n'est qu'au prix de ces efforts que le club s'imposera durablement sur le devant de la scène nationale et internationale.

CulturePSG.com remercie chaleureusement Julien Rigoux et Pierre-Yves Bodineau pour cet entretien, et le temps précieux qui nous aura été accordé dans cette fin de saison palpitante pour l’ensemble de la section, et souhaite à leurs équipes de remporter les deux titres au niveau régional en fin de saison ! Encore merci pour leur disponibilité et la qualité de ces échanges.


Un Grand merci a eux, qui ont pris de leur temps pour cet aparté. Encore dég pour ma part pour la Coupe IDF...


--------------------
J'ai eu l'honneur d'être un Parisien © Hans Majestät Zlatan Ibrahimovic 21/05/2016
#JeSuisBaboudiniste © 26/05/2016
Fan Club Michel Leeb
Le vrai sujet de l'élection présidentielle, c'est l'indépendance de la France © Général Charles de Gaulle
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Philo
posté 20/05/2011 13:12
Message #18


Administrator
******

Groupe : Root Admin
Messages : 77,836
Inscrit : 13/11/2008
Lieu : Dark Side of the Moon
Membre no 1
Tribune : Viré du stade



Merci à eux, et surtout bravo pour leurs excellents résultats.


--------------------
A été retweeté par Gianluca Di Marzio, PRINCE des transferts, PAPE des rumeurs, OMNISCIENT du mercato, le dimanche 2 août 2015 à 00h35.

"Derrière chaque surfeur se cache un requin".

"ptit binoclard webmaster pour Footix qui occupe son célibat comme il peut ! cousin de dubdadda !"
Go to the top of the page
 
+Quote Post
Dubdadda
posté 20/05/2011 16:41
Message #19


Légende
*****

Groupe : Modérateurs
Messages : 17,082
Inscrit : 26/12/2008
Lieu : Poissy
Membre no 17
Tribune : Non précisée



Merci beaucoup !
Go to the top of the page
 
+Quote Post
HHA
posté 20/05/2011 18:15
Message #20


Fluctuat Nec Mergitur
*****

Groupe : Adhérents CulturePSG
Messages : 23,336
Inscrit : 02/05/2010
Membre no 1,683
Tribune : Viré du stade



Merci à eux et à vous pour l'itw, très interessant !
Go to the top of the page
 
+Quote Post

2 Pages V   1 2 >
add postStart new topic
1 utilisateur(s) sur ce sujet (1 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s))
0 membre(s) :

 



Version bas débit Nous sommes le : 17/07/2018 07:20